RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/05/2016

Chasseurs et pêcheurs dénoncent le « massacre » des campagnes par les éoliennes

Sébastien Arnaud



Dans un communiqué Chasse Pêche Nature Tradition (CPNT) s’insurge contre les implantations des éoliennes industrielles dans les campagnes. Les porte-paroles de l’association voient dans la prolifération de ces structures éoliennes un « cancer qui ronge et détruit notre belle France ».


C’est un communiqué qui va à rebrousse poil du discours habituel sur l’énergie éolien que Chasse Pêche Nature et Tradition (CPNT) publie. Alors que le gouvernement et un certain nombre de militants en faveur des énergies renouvelables vantent les mérites de ce secteur en plein essor, l’association parle du « massacre de nos campagnes ».

« Par un amendement en début d'année 2015, il avait fixé à 1.000 mètres la distance entre une éolienne et des habitations, contre 500 mètres actuellement, dans le but de protéger les riverains. Mais l'Assemblée nationale a préféré maintenir les 500 mètres, sans tenir compte des centaines de courriers d'alerte de riverains se référant notamment à la question des dangers des infrasons générés, dont les risques ont été analysés, sans contestation possible, par Officiel Prévention - Santé et sécurité au Travail » dénonce le texte.
 

Avis de l’architecte des bâtiments de France

 Parmi les moyens de limiter le phénomène, l’association représentative des chasseurs et pêcheurs comptait sur l’avis de l’architecte des bâtiments de France sur les nouveaux projets d’éoliennes situées à dix kilomètres d’un immeuble classé ou d’un site protégé. Pour la plus grande satisfaction de CPNT la disposition avait été adoptée par le Sénat. « Mais là encore les députés, avec le soutien actif d'Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, 67 députés, principalement PS et EELV, ont cautionné le massacre des paysages et du patrimoine culturel de la France, en faisant retirer l'article (article 33 bis A) exigeant un avis de conformité de l'Architecte des Bâtiments de France pour les projets éoliens en Co-visibilité dans un périmètre de 10 km avec un monument classé ou inscrit, ou avec un site patrimonial protégé » regrette le communiqué.

Dans un contexte très favorable aux arguments de la transition énergétique les arguments de Chasse Pêche Nature et Tradition semblent peser bien peu. Le gouvernement devrait cependant être vigilant à la manière avec laquelle la part de l’éolien est interprétée par les populations locales. Après des années d’indifférence, l’impopularité est la dernière chose dont le renouvelable a besoin.
 






1.Posté par tony le 04/05/2016 12:25
le problème des infrasons émis par toute machine tournante provient du fait que " l’intensité infrasonore (inaudible) diminue faiblement quand on s’éloigne de la source, car l’absorption dans les milieux traversés est proportionnelle à la fréquence, et de ce fait, les infrasons sont très difficilement absorbés par les murs ou autres obstacles et se propagent très facilement d’un local à l’autre séparé par une cloison. " d'après la source citée dans le texte ci-dessus : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/lutte-contre-le-bruit/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=43&dossid=521

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche