RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
18/06/2019

Energies renouvelables : l’Ecosse va atteindre 100% l’année prochaine

Sébastien Arnaud



L’Ecosse confirme sa position à la pointe dans le domaine des énergies renouvelables. Grâce à des caractéristiques démographiques et géographiques favorables, le pays pourrait parvenir à 100% d’énergies renouvelables en 2020.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Comparer l’Ecosse à la France n’a pas de sens. Avec seulement 5 millions d’habitants et un grand territoire compris dans l’île du Royaume-Uni. Des caractéristiques qui permettent au pays d’être à la pointe du renouvelable. 80% de l’énergie produite dans le pays est issue de l’éolien et de l’énergie marine. Une proportion qui devrait encore grimper puisque l’entreprise publique d’électricité vient d’annoncer la création d’un immense parc de 215 éoliennes. « Ce parc pourra générer 539 mégawatts, assez pour approvisionner 300.000 foyers en éléctricité –soit toute la ville de Glasgow. L'Écosse veut même passer à 100% d'énergies renouvelables à l'horizon 2020 » souligne Slate.fr.

Des chiffres qui sont le résultat de plus de dix ans de politique volontariste dans le domaine. « Certes, l'Écosse a quelques avantages. Ses façades maritimes lui permettent d'être un géant des énergies marines, avec 25% des ressources de l'UE dans l'hydrolien. En plus de l'hydrolien, la région se sert de ses mers pour construire des infrastructures d'essais, comme l'éolien flottant. Elle bénéficie par ailleurs de vents d'une « régularité exceptionnelle, qui permettent à certains parcs d'atteindre des rendements de 40% contre 25% en moyenne dans le reste de l'UE ». Mais si l'Écosse n'avait pas affiché une telle volonté politique dans le développement des énergies renouvelables, tout cela n'aurait peut-être pas été possible » continue le site.

Mais, comme le fait judicieusement remarquer Slate, les proportions de renouvelable ne sont pas des indications suffisantes en elles-mêmes : « si un reproche peut être adressé à l'Écosse, il peut se trouver dans sa vision trop idéaliste vis-à-vis de l'énergie éolienne. Rappelons simplement que lors de sa création, une éolienne consomme énormément d'énergie –et donc de carbone. Mais la recherche continue afin de limiter l'impact de ces géantes sur notre environnement. » Sans aborder les questions de la biodiversité et de l’impact environnemental, pourtant centrales s’agissant de ces structures.






1.Posté par Vincent Tora le 20/06/2019 13:46
Oui, mais l'Ecosse n'est-elle pas exportatrice de pétrole ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter