RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
10/05/2016

Sens du travail, la nécessité du management socialement responsable




Dans une tribune publiée dans Les Echos, le spécialiste de la RSE et des ressources humaines Constant Calvo affirme que « Le sens au travail suppose qu’il existe au sein de l’entreprise une gouvernance éthique et transparente, et un management socialement responsable. »


Pixabay - Photo libre de droit
Pixabay - Photo libre de droit
Le sens au travail est une question centrale pour tous les travailleurs et particulièrement pour les manageurs qui doivent colorer leur encadrement de sens. En apparence très théorique, cette affirmation doit être interprétée de manière concrète au travail pour donner une dimension plus humaine aux liens professionnels.

Dans une tribune publiée sur le site Les Echos, le spécialiste de RSE et consultant Constant Calvo, s’arrête sur le sujet. « Le sens au travail est une notion complexe à cerner, mais, quelle que soit la manière dont on appréhende le travail, du point de vue sociologique ou psychologique, on s’accorde à dire qu’il contribue à la construction identitaire d’une personne » avance-t-il.

Gouvernance éthique, management responsable

« Le sens au travail suppose qu’il existe au sein de l’entreprise une gouvernance éthique et transparente, et un management socialement responsable » continue Constant Calvo. Cette approche conceptuelle du management responsable et de l’éthique, se vérifie au quotidien dans un environnement de travail. Un manageur qui s’attache à privilégier une approche plus délicate des consignes et objectifs professionnels, obtient des résultats plus efficaces sur le long terme. Pour cela, il est important de réaliser que la recherche de sens des taches accomplies existe à tous les niveaux. L’arbitraire en entreprise créée un rapport de force qui peut s’avérer très lourd pour tous les collaborateurs.

« Le sens au travail peut se définir comme la cohérence qui existe entre les valeurs d’une personne et le travail qu’elle accomplit ; ou le degré d’harmonie et d’équilibre qui s’instaure entre une personne et ses activités professionnelles ; ou encore l’accomplissement d’une mission et de tâches dont une personne peut tirer une certaine fierté, qui la valorise à ses propres yeux autant qu’aux yeux des autres » résume le spécialiste.

Lire en intégralité la tribune sur le site Les Echos





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche