RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
22/06/2016

RSE et PME font bon ménage

Sébastien Arnaud



De plus de plus, les PME font de la RSE un facteur de performance.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Les Echos souligne cet « engagement récompensé par les Trophées du leader responsable des Echos Business. »

Nicolas Crabot, fondateur de l'agence de communication RSE Mindded, constate : « La crise des modèles et des économies a fait beaucoup pour la cause RSE. A la recherche de leviers managériaux, commerciaux et marketing, les PME à leur tour se soucient d'impact sociétal et concoctent des offres produits responsables. »

En effet, l’article des Echos explique que « si les obligations réglementaires ont soufflé un vent porteur, la RSE est désormais appréhendée comme un parcours de progrès. »

En outre, une récente étude menée par « France Stratégie auprès de 8.500 entreprises françaises a encore démontré le lien entre compétitivité et RSE : en cherchant à améliorer leurs pratiques (achats, déchets, sécurité, etc.), les bons élèves récupèrent un gain de performance de l'ordre de 13 %. »
 

La RSE, outil pour conquérir des clients
Aujourd’hui, les PME utilisent la RSE pour conquérir des clients, mais aussi pour les fidéliser : « Lorsque Greenpeace attaque Petit Navire sur ses méthodes de pêche destructrices, c'est tout un tissu d'entreprises qui tremblent et se questionnent », ajoute Nicolas Crabot.

Ce dernier dirigeant d’une biscuiterie bio sans gluten, « a entrepris de faire produire son sarrasin aux portes de ses usines françaises, au lieu de le chercher en Chine. Plus onéreuse à court terme cette stratégie de sourcing constitue auprès de ses clients un argument de responsabilité sociale et économique. »

Il constate ainsi : « En additionnant le coût de la logistique et de la future taxe carbone, l’équation économique devient positive tout en tenant compte de la préservation de l’environnement et de l’emploi local. »

Lire l'intégralité de l'article des Echos ici.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche