RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
24/01/2020

Japon : la sécurité nucléaire a fait de net progrès




Des experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) saluent le renforcement de la sécurité nucléaire au Japon. Ce n’est pas la première fois que les experts viennent s’assurer que la situation s’améliore dans le pays depuis la catastrophe de Fukushima en 2011.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

Le Japon progresse, assurent les experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Depuis l’incident de Fukushima en 2011, l’archipel est au cœur de l’attention de cet organisme international. « Une équipe d'experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a déclaré aujourd'hui que le Japon avait renforcé les inspections dans le cadre des efforts importants déployés ces dernières années pour améliorer son cadre réglementaire pour la sûreté nucléaire et radiologique. Les experts en réglementation ont reconnu que des progrès importants avaient été accomplis depuis une précédente mission de l'AIEA en 2016. Ils ont identifié certains domaines à améliorer, recommandant des mesures sur la radioprotection professionnelle et la sécurité des transports » avance le communiqué de l’AIEA. 

 

Le dernier séjour avait pour objet de vérifier que les recommandation et consignes données en 2016 avaient été suivis. Cette mission avait été demandée par l’exécutif japonais dans le cadre de la Nuclear Regulation Authority (NRA), créée à la suite de l’incident de Fukushima Daiichi. « Avant leur fermeture à la suite de l'accident de Fukushima Daiichi, les 54 réacteurs nucléaires du Japon ont produit environ 30% de l'électricité du pays. Neuf réacteurs ont depuis été redémarrés après s'être conformés aux nouvelles exigences de sécurité introduites après l'accident de 2011. Le pays possède également des installations de cycle du combustible, des réacteurs de recherche et utilise largement des applications nucléaires dans l'industrie, les hôpitaux et d'autres domaines » lit-on plus loin.

 
Les avancées ont surtout été d’ordre réglementaire et « La NRA a amélioré ses programmes de réglementation qui devraient maintenant être pleinement mis en œuvre d'une manière proportionnée aux risques évalués posés par les installations et activités réglementées pour assurer une protection adéquate du public et de l'environnement » a déclaré le directeur de la division sécurité de l’AIEA, Greg Rzentkowski.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter