RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
01/02/2017

Les entreprises familiales moins impatientes pour faire du profit

Sébastien Arnaud



Dans un article sur le sujet, le journal Les Echos montre que les entreprises familiales sont plus enclines à privilégier les résultats sur le long terme plutôt que la rentabilité immédiate. Une réflexion importante en découle sur les mesures capitalistiques classiques de la performance.


ILD
ILD
Les entreprises familiales ont une logique propre qui mérite d’être analysée. Dans un article sur le sujet, le quotidien Les Echos montre que ces dernières répondent à des logiques différentes : « les valeurs familiales privilégient la performance de long terme » commence l’article.  « A l'avenir, l'indice Family Business d'Euronext devrait permettre de valider ce sentiment, mais, déjà, sur la base d'une première sélection non définitive, il aurait réalisé en 2016, une performance moyenne de 11,6 %, contre +4,86 % pour le CAC 40 » lit-on plus loin.

Avec une méfiance croissante des investisseurs dans les valeurs capitalistiques classiques, rentables mais volatiles, ce sont les valeurs les plus sures qui montent, quitte à promettre moins. « Bien sûr que l'on retrouve des biais sectoriels dans les valeurs familiales avec une surreprésentation de la santé, de la technologie… Ce qui peut expliquer une partie de la surperformance du secteur, mais la philosophie, la culture d'entreprise jouent aussi à plein pour les entreprises familiales présentes dans les secteurs plus cycliques » explique aux Echos, Emmanuel Chapuis du fonds Oddo Meriten. Le spécialiste explique que nous sommes devant une forme de « capitalisme patient. Ce sont des entreprises qui savent allier conservatisme dans la gestion de leur bilan et audace dans l'innovation et la transformation. Leur allocation du capital est plus efficiente. Elles cherchent avant tout à autofinancer la croissance dans le cadre d'un développement à moyen long terme. »

Si les règles du jeu sont toujours les mêmes, les entreprises familiales ajoutent un petit plus de confiance et la possibilité de lire dans la stratégie d’une société. De manière générale il est plus aisé de vérifier que la direction et la stratégie ne reposent pas seulement sur la recherche immédiate de rentabilité mais aussi sur la volonté de construire quelque chose.

Lire en intégralité l’article sur le site du journal Les Echos.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche