RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
09/10/2018

Scandale du Chlordécone : la Martinique distribue des labels aux agriculteurs




Quelques jours après que le président de la République a reconnu la responsabilité de l’Etat dans le scandale du Chlordécone, le Conseil régional de la Martinique a mis en valeur les agriculteurs qui ont banni cette substance. Ces exploitants ont ainsi reçu le label « Zéro Chlordécone ».


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Après les grands discours, l’ère du zéro chlordéone semble nous dire la Région de la Martinique. Pendant des années, le pesticide très nocif a été utilisé massivement en Guadeloupe et en Martinique. Un abus qui s’est transformé en scandale sanitaire sans précédent. Entre 90 et 95% des habitants de ces îles seraient contaminés par cette substance déclarée cancérigène. En déplacement aux Antilles, Emmanuel Macron a déclaré qu’il s’agissait bien d’un scandale sanitaire et reconnu une part de responsabilité pour l’Etat. « Sur un sujet aussi sensible, tous les mots ont leur importance. Or, le chef de l’Etat s’est bien gardé d’accoler le terme « sanitaire » à celui de « scandale ». A l’instar des dossiers du sang contaminé et de l’amiante, celui du chlordécone est pourtant bel et bien un scandale sanitaire et pas seulement environnemental. Les études scientifiques sont légion, qui démontrent les risques associés à l’exposition à ce perturbateur endocrinien. Il en est ainsi du cancer de la prostate, pour lequel la Martinique détient le triste record du monde, avec plus de 227 nouveaux cas pour 100 000 hommes chaque année » commente un éditorial du Monde.
 
C’est dans ce contexte que le Conseil Régional de la Martinique met en avant des initiatives qui vont dans le bon sens. Une semaine après les déclarations d’Emmanuel Macron, une quarantaine d’agriculteurs ont été récompensés par le label Zéro Chlordécone du Parc naturel et culturel de la Martinique (PNM). « Cette démarche initiée par le PNM depuis plusieurs mois s'inscrit pleinement dans les orientations définies par le Président de la République française qui, lors de sa récente visite sur notre territoire, déclarait « Je souhaite que collectivement, nous inscrivions nos efforts pour aller vers le Zéro Chlordécone dans l'alimentation, c'est la seule chose qui a du sens [...] et permettre que tout le monde sur le territoire de la Martinique puisse produire une alimentation de qualité sans Chlordécone, c'est faisable... » » rapporte le communiqué du Conseil régional.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche