RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
10/01/2020

Émissions de CO2 : l’Allemagne redresse la barre




L’Allemagne assure qu’en 2019 ses émissions de CO2 ont diminué de 6%. Une baisse qui s’explique par un redressement de la politique énergétique du pays qui avait compensé la fin du nucléaire par des centrales à charbon.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
L’Allemagne inverse enfin la tendance concernant les émissions de CO2. Le pays est souvent pris en exemple lorsque l’on parle de nucléaire. En se détournant de cette énergie les émissions de CO2 ont grimpé, notamment à cause de la compensation des besoins d’électricité par des centrales à charbon. En 2019, le pays assure que ses émissions de CO2 ont diminué de 6%, soit une économie de 50 millions de tonnes sur l’année. Les chiffres issus du think tank Agora Energiewende sont communiqués par l’Ambassade d’Allemagne à Paris.

« Cette bonne nouvelle rapproche l'Allemagne de son objectif de réduction pour 2020. Le pays a émis l'an passé quelque 811 millions de tonnes de CO2, ont calculé les experts berlinois. C'est 35,2 % de moins qu'en 1990. L'objectif du gouvernement prévoit une baisse de 40 % à l'horizon de la fin de l'année. Considéré jusqu'à présent comme « inatteignable », il apparaît désormais à certains comme « à portée de main » » explique le communiqué du réseau diplomatique allemand.

Le gouvernement s’est félicité de cette nouvelle, soulignant que depuis 2005 les émissions de CO2 ont diminué de 13% alors que le PIB du pays a progressé de 25%. Les bons résultats sont issus d’une politique volontariste concernant le remplacement le remplacement progressif des centrales charbon. « En 2019, les kilowattheures fournis par les éoliennes et les panneaux photovoltaïques se sont substitués à la production de centrales à charbon qui ont fermé ou qui ont réduit leur activité. En un an, l'Allemagne a réduit de 31 % sa production d'électricité à partir de la houille et de 22 % sa production à partir du très polluant lignite. Par le passé, l'électricité verte avait plutôt pris la place de kilowattheures d'origine nucléaire dont l'impact était moindre en termes d'émissions de CO2 » ajoute l’ambassade allemande. Des résultats qui donnent des ailes à l’exécutif qui annonce que la neutralité carbone d’ici 2050 est atteignable.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter