RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
05/01/2016

Pollution : les pigeons pourraient la détecter

Sébastien Arnaud



Les pigeons, souvent omniprésents dans nos villes, pourraient être à même de détecter la pollution car ils voleraient plus vite les jours où l’air est chargé en particules.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du site RTL explique ainsi que « les pigeons pourraient nous aider à détecter la pollution de l'air » car « le pigeon arrive à détecter la pollution, tout seul. »

En effet, selon l’article, « on a constaté qu'un pigeon, un jour de pollution, vole plus vite. Plus l'air est pollué, plus le pigeon accélère. »
 
Ainsi, « des scientifiques, dont un Français du CNRS,  ont utilisé les données d'amateurs de courses de pigeons voyageurs. »

Le pigeon accélère quand l’air est pollué

Selon l‘article, « les scientifiques ont étudié 415 vols de pigeons voyageurs. Au départ, ils voulaient vérifier que les volatiles ralentissaient leur course avec la pollution, comme le fait un marathonien derrière un pot d'échappement qui a moins d'oxygène. En fait, ils ont constaté le contraire. Quand l'air est considéré comme "dangereux pour l'homme", le pigeon passe de 56 kilomètres/heure de moyenne à 68 kilomètres/heure sur une course de 300 kilomètres d'environ cinq heures. »

Pour expliquer cette accélération du pigeon, « deux hypothèses sont évoquées. Soit il sent que la pollution est mauvaise pour lui, et il se dépêche. Soit le pigeon perçoit que ses sens sont altérés ; il se sent plus vulnérable face à ses prédateurs, il a peur et il rentre à la maison plus vite. »

Franck Courchamp, directeur de recherche au CNRS, qui a co-dirigé cette étude, affirme que le pigeon « fait un changement de comportement plus important que ce que nous faisons dans les mêmes conditions. » Il ajoute que « des animaux font tout leur possible pour ne pas rester dans des conditions néfastes pour la santé, alors que l'homme continue à sortir, voire même à faire son footing. »

Lire l'intégralité de l'article sur le site de RTL.


 
 






1.Posté par Franck Courchamp le 07/01/2016 09:48
bonjour,
je tiens à préciser que je n'ai pas affirmé que " le pigeon est « plus intelligent » que les hommes". La première partie de la phrase a été coupée au montage et la seconde partie seule suggère quelque chose que je ne pense pas, évidemment. Mes propos sont que, non, les pigeons ne sont pas plus intelligents, ils sont peut-être plus doués pour l'instinct de survie, et c'est seulement si on considère que l'instinct de survie est une composante de l'intelligence, alors oui on peut dire que de cette manière là ils sont plus intelligents que l'homme.
Les nuances sont parfois importantes... ;-)
Franck Courchamp

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche