RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
21/11/2019

Économie circulaire : les ambitions du gouvernement pour lutter contre le gaspillage !

La Rédaction



C’était une des remontées du Grand Débat National : comment les français peuvent-ils agir, à leur échelle, en matière de transition écologique ? La lutte contre le gaspillage des ressources et les impacts environnementaux du plastique sont au cœur des préoccupations du quotidien des français. C’est à cette ambition que le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire entend répondre. Explications.


Économie circulaire : les ambitions du gouvernement pour lutter contre le gaspillage !
Transformer notre système en profondeur
 
Le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, a été présenté le 10 juillet 2019 en Conseil des ministres, a été examiné au Sénat les 24, 25 et 26 septembre. Il sera examiné à l'Assemblée nationale début décembre.
 
L’objectif affiché du Gouvernement n’est autre que de transformer en profondeur le système pour faire de l’économie circulaire la pierre angulaire de la transition écologique à l’échelle individuelle et collective. Mobiliser les industriels, rendre accessible une meilleure information sur les produits que les consommateurs achètent ou encore améliorer la collecte des déchets sont au cœur des objectifs du projet de loi.
 
Le mois dernier, RSE Magazine revenait sur un récent rapport de l’Obsoco (Observatoire société et consommation) qui détaillait qu’un Français sur dix aurait adopté les habitudes propres à l’économie circulaire. Or pour que ces mesures vertueuses portent leurs fruits, elles doivent être cumulées par le plus grand nombre. Ce projet de loi pourrait alors contribuer à une meilleure connaissance des dispositifs existants et à venir, en associant les citoyens dès la conception du travail législatif.
 
Associer et prendre en compte la parole citoyenne dans le travail de la loi
 
Le texte de loi, dans sa version examinée au Sénat, porte en lui de nombreuses mesures concrètes susceptibles d’impacter le quotidien des français. Pour associer les citoyens à la préparation de ce dispositif législatif, certains parlementaires proposent l’organisation d’un « atelier citoyen » pour faire remonter les bonnes pratiques et les idées.
 
C’est le cas de Florence Provendier, députée des Hauts-de-Seine, qui organise un atelier citoyen sur la loi anti-gaspillage à Issy-les-Moulineaux, le 21 novembre. Pour Florence Provendier, cet atelier doit encourager à « faire de la politique autrement et permettre à tous de participer à l’élaboration de cette loi qui est un outil formidable pour que chacun, à son niveau, puisse s’engager dans une économie qui limite ses impacts environnementaux. »
 
L’objectif de l’atelier est clair : alimenter le travail de la députée lors de l’examen du texte à l’Assemblée nationale. « Cet atelier sera l’occasion d’associer la parole citoyenne au travail législatif, faire remonter des questionnements et les bonnes idées ! Sur cet enjeu, on ne peut pas se passer de cette nouvelle manière d’associer les citoyens au travail des élus » conclut la députée des Hauts-de-Seine.
 
Informations pratiques :
Atelier citoyen sur la loi anti-gaspillage
Jeudi 21 novembre 2019
De 20h à 21h30
Les Papillons blancs, allée Ste Lucie, à ISSY-LES-MOULINEAUX
Inscriptions : http://bit.ly/372Hvm6
https://www.florenceprovendier.fr/

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter