RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
28/05/2015

Le sponsoring de la COP21 scandalise les ONG

Sébastien Arnaud



Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a annoncé la liste des vingt sponsors de la Conférence sur le climat qui va se tenir en fin d’année à Paris. Les entreprises choisies par le gouvernement révoltent les associations qui estiment que pour certains, il s’agit des plus grands pollueurs français.


L’organisation de la COP21 devrait coûter entre 170 et 187 millions d’euros, selon les sources. La somme est importante. Pour limiter la note, le ministre des Affaires étrangères a annoncé que 20% des coûts seront portés par le mécénat d’entreprises.
Mercredi 27 mai, Laurent Fabius a ainsi dévoilé la liste des vingt entreprises qui vont mettre la main à la poche. Parmi celles-ci on retrouve notamment EDF, Suez

Environnement, Renault Nissan, Air France, ERDF, Ikea, BNP Paribas ou Engie. « Les entreprises partenaires vont apporter à la fois des financements et des prestations en nature. Renault Nissan mettra par exemple à disposition des congressistes une flotte de véhicules électriques, quand Suez Environnement valorisera une partie des déchets produits par l’événement » dévoile le quotidien La Croix.

Les ONG montent au créneau

Pour l’heure, les mécènes annoncés vont contribuer à 10% du budget en attendant l’annonce d’autres sponsors pour compléter l’objectif du gouvernement. La liste complète n’est donc pas encore connue que les associations ont déjà fait part de leur mécontentement.

Selon elles, les mécènes annoncés par Laurent Fabius sont pour beaucoup les champions français de la pollution. « Energéticiens fossiles et fissiles, compagnie aérienne, constructeurs automobiles : la liste des mécènes de la 21e Conférence de l’ONU sur le climat (…) comprend des multinationales françaises qui ne sont pas compatibles avec le climat » ont affirmé un collectif d’associations cité par Le Monde .

A plusieurs reprises, les associations ont dénoncé certaines entreprises présentetnt dans le collectif de sponsors de la COP21. BNP Paribas, Engie (GDF Suez), ou EDF sont notamment très souvent la cible de rapports ou de communiqués des militants. Pour les associations, le gouvernement n'a pas sélectionné des groupes engagés dans la transition énergétique laissant planer le risque de laisser les  « négociations aux mains des pollueurs ».





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche