RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
04/12/2017

Réchauffement climatique, un fermier péruvien attaque l’énergéticien RWE




Les activités du géant allemand de l’énergie RWE au Pérou ont beau être légales, elles ont des conséquences sur l’environnement. C’est pour cette raison qu’un fermier péruvien a décidé d’attaquer le groupe en justice pour qu’il répare les conséquences du réchauffement climatique. La plainte a été jugée recevable par la justice allemande.


ILD
ILD
« Recevable ». Par cette sentence, la justice allemande vient de prononcer un avis qui raisonne dans le monde entier. En acceptant d’examiner la plainte d’un fermier péruvien qui estime que le géant de l’énergie RWE doit réparer pour les effets du changement climatique, le système judiciaire allemand ouvre la voie vers une justice climatique universelle.

« La bataille de Saul Luciano Lliuya, fermier et guide de montagne à Huaraz, a débuté en 2015. À cette époque, lui et son avocat engagent des poursuites devant le tribunal d'Essen, en Allemagne, contre RWE. Le groupe allemand du secteur de l'énergie est l'un des plus gros producteurs d'électricité du pays. Cette production étant basée sur le charbon, il s'agit de l'un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale. Une raison suffisante, aux yeux du paysan péruvien, pour exiger une compensation de la part de la firme face aux dégâts qu'il constate au quotidien dans sa région » résume Le Figaro.

La ville du fermier péruvien – Huaraz – est en effet menacée par la montée du niveau de l’eau du lac attenant à cause de la fonte des glaces. Les 120 000 habitants de cette ville sont l’exemple type de ces populations très vulnérables aux effets du réchauffement climatique global. Fin 2016, le fermier perd devant la justice qui estime que le lien entre l’activité de RWE et la fonte des glaces est impossible à prouver. « Après ce premier échec, Saul Luciano Lliuya n'abandonne pas son initiative. Il conteste la décision devant la cour d'appel de Hamm. C'est dans le cadre de cette nouvelle procédure et à l'issue d'une audience qui s'est tenue le 13 novembre que la juridiction a déclaré la requête du fermier recevable au regard du droit, jeudi. Dans son communiqué, la cour souligne que «même ceux qui agissent en respectant la loi sont responsables des détériorations causées par eux-mêmes» » rapporte Le Figaro





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche