RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
19/02/2015

​Environnement en Chine, les entreprises françaises gardent la main




Dans le domaine de l’environnement les entreprises françaises gardent une longueur d’avance. Sur le gigantesque marché chinois les Français gardent l’avantage même si des opérateurs chinois commencent à se positionner, notamment sur le photovoltaïque.


DR ConsoGlobe
DR ConsoGlobe
« Environnement : la France a bonne réputation en Chine » titre RTL, dans un article qui résume bien la situation des entreprises françaises de ce secteur sur le premier marché mondial. Qui n’a pas vu dernièrement des photos des grandes métropoles chinoises sous des nuages de pollution ? La Chine réalise depuis peu les conséquences de son industrialisation galopante depuis maintenant bientôt quatre décennies. Se positionner comme l’usine du monde a un prix.

En réaction à ces niveaux de pollutions extrêmes, les autorités chinoises ont fait appel à des entreprises spécialisées dans le traitement des déchets, l’énergie propre et plus globalement l’efficacité énergétique. Ainsi, explique RTL, « À Pékin, des immeubles récents sont isolés par Saint-Gobain, l'énergie est gérée par Schneider, Suez est allée installer en Chine des systèmes qui permettent de remplacer le charbon dans les chaudières par les déchets des villes. Les boues d'épuration sont séchées, et transformées en petites briques et sont aussi efficaces que le bois. » La France a donc su se positionner.
 

Une longueur d’avance

Dans le domaine de l’énergie et de l’environnement, la France garde une longueur d’avance et une réputation mondiale. Dès lors que les autorités chinoises ont rendu le recyclage obligatoire, Suez Environnement a décroché des contrats, continue la radio française.

Pour autant, cette longueur d’avance ne cesse d’être menacée. Les entrepreneurs chinois ont senti le vent tourner et l’environnement a été identifié comme un secteur d’avenir. En témoigne, ci et là, les réussites et enrichissements d’hommes d’affaires chinois grâce à ce domaine (voir notre article sur le milliardaire écolo). Par ailleurs, conclue RTL, « Dans le domaine des panneaux solaires, par exemple, les Chinois sont devenus tellement performants avec en plus une main d'œuvre pas cher, qu'ils ont accaparé la moitié du marché mondial. Les entreprises françaises qui produisaient des panneaux ont pratiquement toutes disparues. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche