RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
10/01/2017

Environnement : l 'ADEME dévoile ce qui change en 2017




Depuis le 1er janvier 2017, plusieurs métiers liés à l’environnement ont mis en place de nouvelles démarches auxquels les usagers vont devoir s’habituer, comme le rappelle un communiqué de presse de l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME).


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Tout d’abord, certaines mesures concernant le secteur automobile comme RSE Magazine l'a déjà raconté. En effet, pour faire réparer son véhicule, les garagistes ont désormais l'obligation de proposer aussi des pièces de rechange d'occasion pour réparer les véhicules. En outre, concernant les véhicules électriques, un bonus de 1 000 euros pour l'achat d'un deux ou trois-roues motorisé électrique est instauré. Celui de 10 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique remplaçant un vieux diesel est, de son côté, toujours maintenu. Enfin, à Paris et à Grenoble, tous les véhicules motorisés doivent désormais avoir la vignette écologique Crit'Air pour circuler. 

Par ailleurs, rappelons que
 les sacs de courses et emballages plastiques à usage unique, non compostables, sont sensés avoir disparu des rayons et des caisses, de même que les blisters emballant journaux et publicités. Mais ici et là on peut voir que la mesure n'est pas encore complètement appliquée.

Auto, consommation, fiscalité et…bâtiment

Mais ce n'est pas tout. Les entreprises de plus de 50 personnes doivent trier leurs imprimés papier, livres, publications de presse, articles de papeterie façonnés, enveloppes et pochettes postales et papiers à usage graphique. Enfin, avec le nouveau « Plan climat-air-énergie territorial », les intercommunalités de plus de 20 000 habitants doivent réaliser un plan climat-air-énergie territorial avant le 31 décembre 2018.

Concernant la fiscalité, depuis le 1er janvier 2017, le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (appelé le « CITE »), qui octroie un allégement fiscal de 30 % pour travaux de rénovation énergétique dans un logement principal, est reconduit et devient cumulable avec l'éco-prêt à taux zéro.

Enfin, concernant la construction, les bâtiments neufs doivent à présent comporter des places de stationnement pré-équipées pour recevoir des bornes de recharge pour véhicules électriques et un emplacement pour les vélos.

Autant de pratiques et de nouvelles obligations auxquelles vont devoir s’habituer résidents, ménages et familles…De bonnes résolutions en perspectives.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche