RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
26/02/2019

Yvelines : des champs et courts d’eau contaminés par une fuite d’hydrocarbure




La préfecture des Yvelines vient d’annoncer que la fuite d’un pipeline d’hydrocarbure avait contaminé des champs et courts d’eau du département. Des dégâts importants mais localisés sont à déplorer.


Yvelines : des champs et courts d’eau contaminés par une fuite d’hydrocarbure
Le pipeline d’Ile-de-France a une fuite. « Des champs et des rivières des Yvelines ont été touchés par une fuite d'hydrocarbures sur le pipeline d'Ile-de-France, annoncent lundi 25 février Total et la préfecture des Yvelines. Long de 268 kilomètres, le pipeline d'Ile-de-France transporte principalement du pétrole brut entre le port du Havre (Seine-Maritime) et la raffinerie de Grandpuits » annonce France TV Info .

L’incident s’est produit dimanche soir en fin de soirée, « vers 22h35, une alarme de baisse de pression sur le pipeline d'Ile-de-France s'est déclenchée sur le tronçon reliant le dépôt de Gargenville (Yvelines) à la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) » reconnait Total par communiqué.

Pour ce qui est de dégâts, le groupe pétrolier affirme avoir constaté la présence de pétrole brut dans un champ. D’après les informations de la Préfecture, entre quatre et sept hectares de champs sont pollués à Autouillet dans le Nord Ouest des Yvelines, à proximité de la ville de Thoiry. De leur côté les gendarmes évaluent à une dizaine d’hectares touchés par cette pollution. « Il y a des moyens de pompage sur place. Mais plus aucun produit ne circule, le pipeline n'est plus sous pression et plus grand-chose ne s'en échappe. On est partis pour plusieurs mois d'opération. Il faudra sans doute plusieurs semaines pour excaver le pipeline. A terme, il faudra sans doute excaver l'ensemble des terres polluées » a déclaré le directeur de cabinet du préfet des Yvelines.

La pollution est donc importante. Mais du côté de la préfecture et Total on préfère souligner le fait qu’elle est localisée et ne risque pas de se répandre. Les causes exactes de l’incident ne sont pas encore connues mais l’entreprise affirme que des « investigations sont en cours pour déterminer les origines de la fuite ». Les zones concernées sont la propriété de deux agriculteur. « C'est Total qui va se charger de l'ensemble des opérations. C'est sa responsabilité, sous le contrôle des services de l'Etat et de la DRIEE » assure le cabinet du préfet.  





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter