RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
13/11/2018

WAG, l’application qui veut aider à s’engager facilement pour l’environnement

Sébastien Arnaud



Le WWF et ses partenaires lancent une application pour donner des conseils pratiques pour s’engager en faveur de l’environnement. Baptisée « We act for good » (WAG) elle permet de faire entrer facilement dans son quotidien des petites actions qui contribuent beaucoup.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
En partenariat avec l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe), le WWF France lance une application intéressante. Appelée « We act for good » (WAG), elle a pour but de donner des conseils très pratiques au grand public pour agir favorablement sur l’environnement. Soutenue par La Poste et la Maif, l’initiative a l’intelligence de rendre concret et quotidien l’engagement.

L’idée est simple, tout le monde veut protéger et sauvegarder l’environnement, mais lorsqu’il faut agir au quotidien, la tâche s’avère plus ardue. Les toilettes sèches et le tout vélo ne sont pourtant pas les seules actions possibles. « La notoriété et la crédibilité de l'ONG sont fortes. En revanche, nous n'étions pas jusqu'à présent inscrits dans le quotidien des gens. C'est désormais chose faite (…) Beaucoup de gens sont déjà dans une démarche de transition écologique. La stimulation extérieure encourage l'engagement. Nous voulons proposer de nouvelles formes d'action collective en créant une communauté bien visible », explique le directeur de WWF France, l’ancien ministre Pascal Canfin cité par Les Echos

« Les défis tournent autour de cinq thèmes, du bien manger à l'optimisation de l'énergie, en passant par la façon de se déplacer. Il peut aussi bien s'agir d'adapter ses recettes pour éviter les ingrédients hors saison que de faire des courses avec moins de 5 produits avec emballage ou marcher pour tous les trajets de moins de 2 kilomètres pendant un mois. En fonction du lieu où il se trouve, l'utilisateur pourra trouver les magasins et restaurants bio les plus proches ou les lieux où acheter des poissons issus de la pêche durable » précise le quotidien économique. Lancé en France, l’application a vocation à s’exporter à l’étranger, en Chine en 2019 puis dans d’autres pays.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche