RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
19/12/2019

Un record de 41,9°C enregistré en Australie

Sébastien Arnaud



La température bat tous les records en Australie avec une moyenne nationale des maximales de 41,9°C. Un deuxième record en deux jours qui est préoccupant notamment à cause des feux de forêts qui se sont déclenchés ces derniers jours.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le record de 40,9° C du mardi 17 décembre n’a pas tenu longtemps. Mercredi 18 décembre, la moyenne maximale enregistrée en Australie s’est élevée à 41,9°C, un record absolu depuis que le pays enregistre les températures. Auparavant, le record datait de janvier 2013 avec 40,3°C. Ces chiffres ne sont pas anecdotiques et ont des conséquences très pratiques pour le pays. « Cette canicule exceptionnelle est particulièrement préoccupante dans un pays déjà ravagé ces derniers mois par des centaines de feux de forêt. Ces derniers produisant des fumées toxiques se répandant sur le territoire. La situation ne semble pas s’arranger, puisque le record absolu de température pour un mois de décembre en Australie a été battu ce jeudi 19 décembre : le mercure a grimpé à 49,8 °C dans la localité d’Eucla, en Australie occidentale. Le précédent record absolu pour un mois de décembre avait été établi à Birdsville, dans l’État du Queensland, en 1972 (49,5 °C) » explique le quotidien Ouest France.
 
« Les scientifiques ont noté que les incendies ont été plus précoces et plus violents que d’habitude cette année en raison d’une sécheresse record, due au réchauffement climatique. Des immensités de bush sont de ce fait extrêmement sèches et offrent des conditions idéales pour des départs de feu. Certaines villes sont, par ailleurs, à court d’eau potable » commente de son côté le journal Le Monde.

Au-delà de cet épisode précis, la tendance générale du pays confirme celle planétaire du réchauffement climatique de grande ampleur. Avec des périodes exceptionnelles de plus en plus fréquents et rapprochées. On touche surtout du doigt les conséquences pratiques de cette évolution sur les modes de vie et en fonction des zones géographiques. L’Australie, dans l’hémisphère Sud et avec une vie largement installée sur les littoraux est en première ligne concernant les conséquences potentielles du réchauffement climatique.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter