RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
27/09/2018

Un CAC 40 de l’environnement en préparation




Un nouvel indice boursier va être lancé dans les prochains mois en se basant sur les performances environnementales des entreprises cotées. Lancé par Goldman Sachs avec l’ONG CDP, l’accord avec Euronext a déjà été signé.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Euronext, qui gère le marché financier parisien, a donné son accord. Il ne s’agit donc pas d’une initiative en dehors du système officiel mais bien d’un indice boursier tout ce qu’il y a de plus officiel. Le CAC 40 de l’environnement va voir le jour dans les prochains mois (aucune date n’a été communiquée pour l’heure). « On connaît le traditionnel CAC 40,  l'indice boursier de référence en France qui permet de suivre la performance des 40 plus importantes (en terme de capitalisation boursière) entreprises françaises cotées à la bourse de Paris. Un nouvel indice va bientôt voir le jour : le CAC 40 de l'environnement. Cet indice va se baser sur les 40 sociétés cotées à la bourse de Paris les plus respectueuses de l'environnement. Il existe déjà des indicateurs de ce type, mais celui-ci présente une spécificité : ce sera le premier indice à intégrer les questions de gestion durable de l'eau, de changement climatique et de déforestation » nous apprend le site spécialisé Boursorama.

A l’origine du projet, une collaboration entre Goldman Sachs et l’ONG anglaise CDP. Les deux structures ont signé conjointement l’accord avec Euronext. L’expertise financière de Goldman Sachs conjuguée à l’expérience de CDP qui réalise chaque année une enquête sur l’impact environnemental de 6 000 grandes entreprises dans le monde a donné confiance à l’institut européen. Le travail de l’ONG permet d’anticiper quelques aspects du classement des entreprises cotées grâce au travail déjà effectué.

Etudiant les données à sa disposition, « Elle leur attribue ensuite une note de performance environnementale qui peut varier de A, pour les plus performantes, à D (pour les moins performantes). En France, 11 groupes ont obtenu la note maximale de A en 2017 dans au moins une des trois catégories (changement climatique, gestion durable de l'eau, déforestation). Il s'agit de Danone, Kering, Essilor, L'Oréal, Sanofi, Klépierre, Engie, Atos, Schneider, Sopra-Steria et Suez » rapporte Boursorama.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche