RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
12/03/2018

Tri-sélectif : le succès d’une startup qui offre des cadeaux aux trieurs




Depuis un an la startup Yoyo offre des cadeaux aux personnes qui font le tri et remplissent des sacs mis à leur disposition. Pour chaque sac rempli des points sont collectés pour ensuite donner droit à des cadeaux culturels, sportifs ou de détentes. Un concept qui marche très bien avec huit tonnes recyclées dans des circuits locaux.


ILD
ILD
Dans le domaine de l’environnement la sensibilisation ne règle pas tout, les sanctions non plus. Parfois inciter par des récompenses est beaucoup lus efficace comme l’a compris a startup Yoyo. Basée à Bordeaux, cette petite société vient de fêter sa première année d’activité et peut se targuer d’un très bon bilan avec huit tonnes de déchets plastiques récoltés auprès de mille foyers.

« Cette startup qui incite les bordelais à trier plus et mieux en les récompensant dresse un bilan plutôt positif de sa première année d’expérimentation. La mobilisation des citoyens a porté ses fruits et l’objectif tracé tout au début de l’opération a été atteint. Grâce à la plateforme collaborative très suivie « yoyofrance.com », le tri des habitants est simplifié. Pour chaque sac Yoyo rempli, les habitants reçoivent des points qui leur donnent accès à des récompenses culturelles, sportives et récréatives comme des places de spectacles ou de matchs » explique le site local AquitaineOnline.

L’intérêt de cette initiative, outre le fait qu’elle donne une motivation aux trieurs pour qu’ils s’appliquent, c’est qu’elle met l’accent sur les circuits courts. « Yoyo garantit une parfaite traçabilité du plastique récupéré grâce à la numérotation unique de chaque sac. Les bouteilles sont recyclées en circuit court et local. A Bordeaux, ce sont La Poste et l’Atelier « Remuménage » qui récupèrent les sacs Yoyo pour les acheminer vers le site Veolia de Bègles. Les bouteilles sont ensuite recyclées chez RV Plastiques Atlantique, au nord de Bayonne » explique l’article.

Forts de ce succès avec le plastique, la startup s’apprête à lancer le même concept de sacs à remplir pour les produits de salle de bain. Les sacs seront évidemment plus petits mais l’idée est de favoriser le recyclage de ces produits qui ne sont que très rarement recyclés.
Lire en intégralité l’article de Aquitaine Online





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale