RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
02/04/2019

Transition écologique : les régions adoptent une feuille de route mollassonne

Sébastien Arnaud



L’association des Régions de France (ARF) vient d’adopter une feuille de route sur la transition écologique. L’objectif est d’inclure ces collectivités dans le processus de transition en listant les grands thèmes et objectifs. Une prise de position tout en mollesse qui déçoit.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
La feuille de route plaide « pour une transition écologique juste et efficace avec les régions ». Adoptée fin mars par l’association des Régions de France (ARF), ce document pose les jalons de l’engagement de ces collectivités dans le domaine. « Les résultats du Grand débat national devront guider les arbitrages gouvernementaux pour redonner du pouvoir d'achat aux Français en conciliant transition écologique et cohésion territoriale. La transition écologique ne se fera pas sans les territoires. Régions de France demande depuis longtemps que l'Etat attribue aux Régions des moyens pour mettre en œuvre la transition écologique » explique le communiqué.
 
En s’appuyant sur les huit thématiques retenues par le grande débat concernant la transition écologique, les régions mettent en avant dix-huit propositions : « - mieux doter l'ambition régionale de demain pour faire face à l'urgence climatique; - Mieux associer les Régions et les territoires autour d'une gouvernance partagée, d'un copilotage et d'une évaluation concertée pour plus d'efficacité et de transparence;  Mieux planifier la transition du modèle énergétique des Régions de demain;  Mieux produire et mieux consommer dans les Régions demain; Mieux se loger et se chauffer aujourd'hui et demain en Région;  Mieux reconquérir la biodiversité et préserver la ressource en eau dans les Régions de demain; Mieux adapter les Régions au changement climatique sur le long terme; Mieux inscrire les Régions françaises dans l'Agenda mondial de l'Action pour le climat. »
 
Un fourre tout très général qui n’est certainement pas satisfaisant concernant le rôle des régions dans la transition. Lister ce qu’il faut faire « mieux » sans en donner les moyens concrets qu’ils soient par des subventions, des gestes fiscaux ou des appels à propositions ne fera certainement pas avancer la situation. On aurait attendu d’une feuille de route des engagements plus clairs avec des échéances contraignantes.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter