RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
30/01/2020

Transition écologique : « l'engagement de chacun est indispensable »




L’ONG Surfrider, engagée dans la protection de l’environnement, publie un texte pour encourager tous les citoyens à s’engager dans la transition écologique. Pour l’association, les avancées peuvent avoir lieu en accentuant la vigilance et les actions locales.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

Le militantisme écologique gagne du terrain, mais pas assez au regard de l’urgence environnementale. Voilà le constat que dresse Surfrider Europe. « D'un côté, l'émergence continue de projets littoraux infondés aux seuls intérêts économiques et néfastes pour l'océan et l'écosystème littoral. De l'autre, des conflits permanents entre des usagers de l'océan et des projets pertinents en terme de protection environnementale et de transition écologique qui génèrent des conflits car aucune médiation préalable » explique un communiqué de l’ONG. 

Une situation frustrante pour l’association présente dans douze pays européens avec une cinquantaine de centres animés par des bénévoles. « L'organisation est prête à continuer les recours juridiques, les pétitions, les mobilisations citoyennes pour faire abandonner les projets quand ils sont jugés néfastes pour l'écosystème littoral et elle continuera son rôle de lanceur d'alerte tant qu'il sera nécessaire. Cependant cette situation est tout simplement contre-productive au regard de l'urgence climatique et écologique (lien vers articles rapport GIEC). Nous devons recentrer nos priorités et nos efforts autour d'un enjeu supérieur pour la préservation de la planète telle que nous la connaissons aujourd'hui. Nous devons dépasser nos intérêts individuels pour porter ensemble les transformations profondes qui s'imposent. L'engagement de chacun est indispensable et Surfrider jouera pleinement son rôle » appuie l’association.

Pour que les déviances soient repérées, qu’elles soient analysées techniquement avec justesse puis qu’elles saisissent l’opinion publique, l’engagement est central. D’autant que les normes environnementales et les règlements sont un sujet sur lequel les mobilisations importantes permettent d’éveiller les élus. « Sans remettre en cause la démocratie représentative, nous avons besoin d'une démocratie participative plus forte au niveau local où le citoyen peut prendre part au débat et à la prise de décision des projets de transition écologique sur son territoire » plaide Surfirider. Maitriser un sujet pour ensuite peser efficacement, c’est le cercle vertueux de l’engagement.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter