RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
18/03/2020

Shopify, un Amazon version vertueux




Alors que les livraisons en ligne et le digital prennent une place centrale dans nos vies confinées, l’essor de Shopify mérite un coup de projecteur. La plateforme créée par des Canadiens est un intermédiaire vertueux qui n’abuse pas d’une position dominante mais met en valeur les entrepreneurs.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Finalement, outre les déviances managériales et de RH, ce que l’on reproche à Amazon c’est de détruire les petits commerçants. Avec sa position dominante et ses moyens hors du commun, la firme américaine est la bête noire des entrepreneurs. Et alors que le confinement pourrait avoir un impact massif sur les livraisons et le commerce en ligne, l’alternative Shopify mérite d’être soulignée une fois de plus.

C’est le site 01 Net qui met en lumière la compagnie dans un article qui mérite d’être lu  : « Tout commence en 2004 lorsque trois Canadiens fondent Snowdevil, une entreprise qui projette de vendre sur Internet... des snowboards. Le destin de ces entrepreneurs bascule au moment où ils réalisent qu’aucun logiciel n’existe pour créer facilement une boutique en ligne. Ils décident donc de concevoir le leur, bien plus modulaire et adapté aux exigences de leur entreprise. Un logiciel si bon qu’il devient finalement le produit principal en 2006, sous l’identité de Shopify. 14 ans plus tard, plus d’un million d’entreprises utilisent Shopify. Il est d’ailleurs probable que vous ayez déjà commandé quelque chose en passant par la plate-forme sans même le savoir. »
 
Contrairement aux autres géants du commerce en ligne, l’entreprise donne clés mains les moyens aux entrepreneurs de se lancer dans la vente sur internet. Une alternative à la centralisation des géants du web. Contre un abonnement et un pourcentage sur les ventes, Shopify met en place un site personnalisable. « Au fur et à mesure des années, Shopify s’est imposé comme l’anti-Amazon. Vous voulez vendre des produits sous votre propre identité plutôt qu’en tant que « vendeur Amazon » ? La plate-forme correspond à vos besoins. L’entreprise tente d’ailleurs de se coller une étiquette de « rebelle » bien plus cool que celle d'un « géant ». Avec une capitalisation boursière de plus de 50 milliards de dollars, elle appartient pourtant sans doute plus à la seconde catégorie aujourd’hui » poursuit 01 Net. Séduisant les commerçants, développeurs de logiciels ou entrepreneurs en tous genres, l’entreprise laisse sa marque en second plan pour laisser la place aux inventeurs.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter