RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
05/12/2018

Seulement 20% des Français croient que transition écologique rime avec croissance économique

Sébastien Arnaud



D’après une enquête de la Banque européenne d’investissement (BEI) seulement un Français sur cinq estime que les mesures de lutte contre le réchauffement climatiques peuvent apporter croissance économique et création d’emplois. C’est un niveau semblable à celui de la moyenne européenne qui est à 21%.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les responsables politiques ont beau le répéter, les Français restent sceptiques. D’après une enquête de la Banque européenne d’investissement (BEI), 20% des Français seulement croient que les mesures de lutte contre le changement climatique peuvent permettre croissance économique et création d’emplois. La moyenne européenne de cette enquête et de 21% de convaincus. Le travail d’enquête, réalisé en partenariat avec la société YouGov, a pour objectif de dresser un état des lieux de l’opinion publique concernant les changements climatiques.
 
« Selon cette étude, 54 % des Français estiment que les changements climatiques auront des conséquences sur leur situation financière (hausse des prix des assurances et de l'énergie et augmentation des impôts, par exemple). En outre, l'enquête révèle que les personnes à faible revenu sont plus préoccupées par les répercussions économiques négatives des actions pour le climat que les personnes à revenu élevé : seuls 17 % des Français dont le revenu brut annuel du ménage est inférieur à 24 000 EUR pensent que les mesures visant à lutter contre les changements climatiques peuvent contribuer à la croissance économique et à la création d'emplois, contre plus de 30 % des Français dont le revenu est supérieur à 60 000 EUR » explique le communiqué de la BEI.

Paradoxalement, l’enquête montre que les européens sont plus préoccupés par les répercussions financières de la transition écologique que les Chinois ou Américains, pourtant champions toutes catégories des émissions de gaz à effet de serre. « En ce qui concerne les conséquences des changements climatiques sur leur vie personnelle, 55 % des Européens citent les effets financiers, contre 40 % des Chinois et 45 % des Américains. Ces derniers sont en outre les plus optimistes quant aux avantages économiques des mesures visant à lutter contre les changements climatiques : 26 % d'entre eux estiment que les actions en faveur du climat peuvent avoir un effet positif sur l'économie, contre 21 % des Européens et seulement 11 % des Chinois » ajoute la Banque européenne d’investissement.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche