RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Savoir quelles sont les applications qui nous surveillent

Sébastien Arnaud
22/04/2020



Une enquête des experts de Cybernews liste 101 applications proposées pour nos téléphones qui sont dotés de logiciels malveillants. Qu’il s’agisse de données volées à d’autres ou de pillages d’informations personnelles, ces applications doivent être bannies de nos appareils.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Ce n’est pas parce qu’une application est disponible pour le grand public qu’elle n’est pas vérolée. Avec un peu de légèreté, nous avons tous tendance à télécharger sans trop réfléchir les applications qui sont proposées par les magasins liés aux systèmes d’exploitation. Or une enquête de Cybernews a identifié 101 applis sur le Play Store d’Android qui posent problème. 
 
« C’est un dispositif étrange qui a mis la puce à l’oreille à l’équipe de Cybernews. 27 noms de développeurs, aux applications la plupart du temps très similaires, affichaient des renvois vers des sites qui comportent des URL identiques. Dans leur investigation, l’équipe de spécialistes avait pu découvrir que les fichiers APK (le dossier compressé permettant de faire tourner une application sur l’OS Android) étaient la plupart du temps les mêmes, et que le nom des programmes figurant sur le Play Store se modifiait une fois que celui-ci est installé sur notre smartphone » rapporte Presse Citron
 
Logiciels malveillants, vol du travail de développeurs ou pillage des données personnelles sont ainsi repérés. « Selon les chercheurs qui ont publié leur alerte au début de ce mois d’avril, le réseau malveillant baptisé « 2NAD » chercherait principalement à se faire de l’argent en inondant leurs applications de contenus publicitaires. Or, des questions restent en suspens : au vu du nombre de leurs téléchargements, un effectif de taille semble être derrière l’arnaque, et les données des utilisateurs semblent être récupérées en vue des autorisations demandées par chacune des applications. « Supprimez-les, supprimez-les toutes », conseille Bernard Meyer (auteur de l’étude ndlr) », lit-on plus loin. 
 
Des programmes de vidéos, de changements de formats de fichiers, d’aide au maquillage sont mis au pilori par cette enquête d’utilité publique. Des millions de téléchargements de certaines applis permettent d’entrevoir l’ampleur des dégâts éventuels. 
 
Lire ici en intégralité l’enquête de Cybernews avec la liste des applications concernées
 
 







1.Posté par Hannah Flack le 17/03/2021 07:02
We simply want to advise you in which I’m really novice to writing and utterly adored your review. Very likely I am most likely to remember your blog post . You absolutely have great article posts. Appreciate it for giving out with us your internet write-up.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter