RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
11/05/2018

Religion et engagement « Pour un Ramadan éthique et responsable »




Un salon de l’écologie a été organisé à Paris par des représentants et associations musulmanes. Une initiative qui manifeste la volonté de parler d’écologie avec alimentation, bien-être et impact environnemental à l’honneur, rapporte un reportage du journal La Croix.


ILD
ILD
Pour cette édition le thème principal ne cache pas son jeu « Pour un Ramadan éthique et responsable ». Le salon qui se tient à Paris est l’occasion pour des représentants associatifs ou du culte musulman de parler écologie et de faire entendre leur voix dans ce domaine. « Comment faire du tourisme éthique, préparer ses émonctoires ou appliquer la chrono nutrition pendant le Ramadan… À chaque stand sa spécialité. À une semaine du grand jeûne des musulmans, la thématique principale retenue cette année est : Pour un Ramadan éthique et responsable. Alimentation, bien-être et harmonie avec la nature sont de mise. Des scouts expliquent leurs projets de permaculture sous une toile tendue à l’extérieur, ailleurs on présente un label écologique pour le pèlerinage à la Mecque, ou encore des serviettes hygiéniques lavables » raconte un reportage sur place du journal La Croix .

Après la lettre encyclique Laudato Si du Pape François et l’essor de la défense de l’environnement par des considérations spirituelles, les musulmans à l’origine de cet événement cherchent également à engager un virage écologique. « Chacun ici est aussi convaincu que l’écologie rapproche non seulement les religions, mais aussi toute la société. Et c’est d’ailleurs pour une meilleure inclusion des musulmans que l’événement a pris une étiquette religieuse. « Au début, on a refusé d’accoler le mot islam, pour ne pas paraître cloisonnés », explique Mohamed Nabil. C’est face au constat d’une image dégradée de leur religion qu’ils ont décidé de « montrer que les musulmans sont pleinement partie prenante de ce mouvement collectif ». Quelques participants non musulmans comme Twinnie Canno sont d’ailleurs venus par curiosité. En couple avec un musulman depuis huit ans, elle est ici « pour comprendre. » » rapporte la journaliste.

Lire en intégralité le reportage du journal La Croix sur le site du quotidien





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale