RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
13/02/2018

Radars : un manque à gagner de 700 millions d’euros pour l’Etat




La Cour des comptes a publié un rapport sur les recettes des amendes causées par les radars. Alors que le nombre de flashs est en explosion depuis cinq ans, l’Etat ne parvient pas à faire payer tous les contrevenants. En 2016, sur les 2,4 milliards d’euros dus seulement 1,64 milliard d’euros ont été recouvrés.


ILD
ILD
Les radars n’ont pas bonne presse mais sont bon pour les caisses publiques. D’après les chiffres qui ressortent d’un rapport de la Cour des comptes, les amendes de circulation ont rapporté 1,8 milliard d’euros à l’Etat. C’est beaucoup, mais ce n’est pas assez estiment les hauts fonctionnaires. En effet, avancent-ils, si les flashs ont augmenté de 40% entre 2013 et 2016 à peine plus des deux tiers finissent pas une amende.

« Bien sûr, la Cour reconnaît qu'il existe un taux de rebut «incompressible». C'est notamment le cas quand l'officier de police judiciaire, derrière son écran, ne peut identifier une plaque d’immatriculation illisible ou s’il a du mal à dire quel véhicule roulait trop vite lorsque plusieurs voitures apparaissent sur le même cliché. Les Sages mettent en avant l'argument de la sécurité routière pour appeler l'Etat à perfectionner continuellement les radars » avance Le Parisien . Des chiffres qui font dire aux rédacteurs du rapport que la crainte des radars qui fait lever le pied aux automobilistes est forcément diminuée. Une remarque qui interroge sur l’efficacité de l’aspect sécuritaire des radars.
 
« Et s'il n'y avait que le manque à gagner dû aux photos floues des flashs... Mais même quand l'infraction est confirmée et que la contravention est envoyée, l'Etat a du mal à récupérer l'argent des amendes. «En 2016, le montant des amendes forfaitaires émises par radar et PV électronique (ceux que vous recevez quand vous êtes mal garés par exemple) s'est élevé à 2,4 milliards d’euros et celui des recettes recouvrées à 1,68 milliard d’euros», souligne la Cour. Soit un manque à gagner de plus de 700 millions d'euros pour l'Etat » ajoute le quotidien. Une réalité qu’il est difficile de changer. La Cour des comptes explique en effet que les défauts de paiement sont en grande partie justifiés par des difficultés financières ou des impayés au fisc.






1.Posté par neness le 13/02/2018 11:57
Le passage à 70 n'a pas pour but d'améliorer la sécurité mais bien de faire fonctionner la machine à cash , la grosse majorité des accidents sont dus à l’inattention , l'absence de clignotant , les comportements agressifs etc..!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale