RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
13/05/2019

RSE, les entreprises doivent aller toujours plus loin




Face aux alarmes pressantes et inquiétantes des organisations internationales, les actions publiques ne sont pas à la hauteur des enjeux. Une situation qui doit encourager les entreprises à s’engager.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
On peut continuer à attendre que les gouvernements du monde entier révolutionnent leur politique environnementale, ou on peut agir au quotidien. Alors que politiquement, les engagements écologiques rencontrent méfiance et opposition des opinions publiques, il est grand temps que les acteurs privés aillent plus loin encore dans leur engagement. Outre les comportements individuels, ce sont aux entreprises de montrer l’exemple. A l'aube de la sixième extinction de masse ,  le « business as usual » n'est pas un scénario envisageable  . De nombreuses entreprises se saisissent de ces problématiques et affichent leur objectif de servir durablement l'intérêt général, avec des stratégies de long terme ambitieuses. A travers son très documenté baromètre de la positivité des entreprises du CAC 40, publié en avril dernier, l'Institut de l'économie positive mesure la prise en compte par les entreprises des enjeux à long terme pour les générations futures en matière d'environnement, d'économie et de justice sociale. A cet effet, il propose un outil pour guider les entreprises dans l'élaboration et l'appréciation de leurs stratégies » souligne le journal Les Echos. 

Le secteur privé semble mur pour des initiatives très avancées dans le domaine. Les appels en ce sens des étudiants de grandes écoles, la hausse des exigences de qualité des consommateurs et les réguliers scandales d’entreprises qui se comportent mal doivent être autant d’arguments pour passer à la vitesse supérieure. D’autant que les engagements des entreprises ont tout de suite une portée importante. Qu’il s’agisse de sobriété énergétique ou de réduction des déchets, les fruits sont impressionnants. « Le groupe Carrefour a mis en place une politique de réduction des emballages visant à économiser 10.000 tonnes d'emballages primaires d'ici 2025. (…)  De son côté, Michelin a déployé l'application Rubberway afin de cartographier les pratiques RSE des différents acteurs de sa chaîne d'approvisionnement en caoutchouc naturel. Cette mesure s'inscrit dans le cadre de sa politique « zéro déforestation » et illustre que la transition positive est tout à fait compatible avec la performance économique » poursuit le quotidien économique.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter