RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
07/11/2018

Pour 2019, le budget du ministère de l’écologie progresse de 3,1%

Sébastien Arnaud



L’Assemblée nationale vient de voter le budget 2019 qui prévoit une hausse de son budget de 3 ;1% pour un total de 34,2 milliards d’euros. Outre l’épineuse hausse des carburants dont l’utilisation des recettes pose question, le gouvernement veut mettre en avant l’augmentation du chèque énergie et l’effort sur la conversion des véhicules les plus polluants.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Un effort qui ne suffira certainement pas à calmer les esprits. L’Assemblée nationale vient de voter le budget 2019 avec une augmentation du budget du ministère de l’Ecologie. La hausse de 3,1% amène à 34,2 milliards d’euros le portefeuille de François de Rugy.

La majorité a ainsi mis en avant une enveloppe d’un milliard d’euros supplémentaire dédiée à la lutte contre le réchauffement climatique. « Dans ce cadre, les taxes sur le gazole augmenteront de 6,5 centimes par litre et celles sur l'essence de 2,9 centimes au 1er janvier 2019. Mais cette fiscalité verte, assumée par le président Emmanuel Macron, suscite la grogne des automobilistes mécontents de la hausse du diesel en 2018 déjà partiellement due à la taxe écologique, certains appelant à bloquer les routes le 17 novembre prochain. Autre pomme de discorde, la suppression de la taxation réduite sur le gazole non routier utilisé par les engins de chantier contre laquelle des opérations escargots ont été menées lundi en Champagne-Ardenne » rapporte Europe 1 .

Mais ni le gouvernement, ni la majorité n’ont répondu de manière satisfaisante à la principale critique des détracteurs. Les partis d’opposition dénoncent une taxation labellisée écologique sur le carburant sans que la majeure partie des recettes ne soient dédiées à l’écologie et principalement à la transition énergétique. Des critiques que l’exécutif cherche à contredire en mettant en avant l’augmentation de 50% des crédits de la prime de conversion des véhicules les plus anciens, la confirmation du bonus écologique et des investissements dans les transports en commun. Enfin, pour l’aspect transition énergétique, le budget 2019 met en avant deux points : l’augmentation du chèque énergie qui passera à 200 euros et 7,3 milliards d’euros sont prévus pour soutenir les énergies renouvelables.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche