RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
19/10/2018

Politique anti-pauvreté : les associations familiales vigilantes




L’Union nationale des associations familiales (UNAF), qui a participé aux concertations de préparation du plan anti pauvreté a tenu à saluer les grands axes retenus par l’exécutif. Tout en soulignant que certaines conditions devaient être réunies pour que le plan soit efficace.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
S’attaquer à la pauvreté c’est avant tout identifier ses causes. L’enjeu est de taille pour s’ attaquer aux sources de la pauvreté et éviter une réaction en chaine qui condamne certaines catégories de personnes à vivre difficilement. L’Union national des associations familiales (UNAF) estime dans ce sens que le gouvernement a bien travaillé en incluant la protection des familles dans l’équation. « Impliquer les familles. Cette stratégie est orientée sur les enfants et les jeunes. L'UNAF est d'accord pour agir très tôt sur les trajectoires de vie. Elle a également réussi à faire progresser l'idée que pour aider les enfants et les jeunes, il faut aider leurs familles. Agir par l'accès à l'emploi car la médiocrité de l'emploi et le chômage sont les premières causes de pauvreté des 2,8 millions d'enfants pauvres et de leurs 3,2 millions de parents. Pour l'UNAF, la clef majeure pour favoriser l'accès ou le maintien dans l'emploi, est d'améliorer la conciliation vie familiale-vie professionnelle. »
 
La structure qui représente les associations dans le domaine, salue l’action du gouvernement qui a sollicité son expertise lors des concertations. En revanche, dans le domaine de la mise en application, l’UNAF liste des conditions pour assurer la réussite. Soutenir les services sociaux de soutien de la famille, l’accueil des jeunes enfants, la restauration scolaire ou les budgets sont en effet des actions dont l’efficacité devra être évaluée par l’observation de situations très concrètes auxquelles les associations sont confrontée tous les jours. Les prochains mois seront donc déterminants à ce sujet. « Cette stratégie est un cadre, sa mise en oeuvre sur les territoires sera déterminante et devra s'appuyer sur les acteurs associatifs. L'UNAF et le réseau des UDAF seront mobilisés à la fois sur le pilotage national et régional et sur l'animation des actions locales aux côtés des familles » conclue le communiqué.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche