RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
27/07/2018

Plus économe et plus rentables : les TGV du futurs prévus pour 2023




La SNCF et Alstom viennent d’officialiser un contrat de trois milliards d’euros pour des TGV nouvelle génération. Moins cher que ses prédécesseurs il consommera moins d’électricité, aura les mêmes caractéristiques de vitesse et prendra plus de voyageurs.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Si l’on en croit le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, il n’y a vraiment pas photo. Le TGV nouvelle génération qui doit entrer en circulation en 2023 est vraiment une bonne affaire. Le contrat signé pour 3 milliards d’euros est aussi une bonne nouvelle pour Alstom qui rempli son carnet de commande pour dix ans. La moitié des effectifs du groupe vont être mobilisés sur ce contrat. L’annonce officielle était très attendue après deux ans de travail intensif en ce sens : « destiné à renouveler le parc vieillissant de trains à grande vitesse de la compagnie ferroviaire, ce fameux TGV du futur, de son vrai nom commercial «Avelia Horizon», était à l’étude depuis deux ans au 12ème étage d’une tour surplombant de la gare Montparnasse où la SNCF et Alstom avaient mobilisé une équipe commune d’ingénieurs, designers et autres spécialistes de l’expérience client », rapporte Libération. Avec ce plus gros contrat TGV jamais signé, la SNCF a négocié sec puisque les TGV proposés à 30 millions d’euros pièce au départ ont été adjugés à 25 millions d’euros.

Outre les arguments commerciaux d’un appareil qui doit être plus confortable et connecté pour attirer et fidéliser les voyageurs, le groupe ferroviaire est ravi des gains de productivité qu’il doit permettre. « Le nouveau TGV sera tout bénef pour la SNCF : 20 % moins coûteux à l’achat, il sera aussi 20 % plus économe en énergie et toujours capable de rouler à 320 km/h. Et les frais de maintenance devraient fondre aussi de 30 % » rapporte le quotidien. Des arguments écologiques qui sont d’autant plus importants que ces nouveaux TGV prévoient de transporter 740 passagers contre 500 pour les Duplex actuels. De quoi diminuer très largement l’impact environnemental par voyageur.

Lire en intégralité l’article sur le site du quotidien Libération





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale