RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/04/2019

Notre-Dame de Paris : les entreprises à la rescousse

Sébastien Arnaud



Grandes fortunes et entreprises ont rapidement promis des dons conséquents pour aider à la reconstruction de Notre-Dame de Paris. En quelques heures, 700 millions d’euros ont été annoncés ainsi que des dons et soutiens en nature.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le secteur privé veut participer. L’incendie de Notre Dame de Paris a fait le tour du monde. Les réactions ont été nombreuses et très vite les promesses de dons et de soutiens en tous genres se sont multipliées. Environ 700 millions d’euros ont déjà été promis. « La première place du podium est partagée entre les familles Arnault et Bettencourt. Avec le numéro un mondial du luxe LVMH, la première a annoncé un "don" de 200 millions d'euros et a proposé que l'entreprise mette à disposition ses "équipes créatives, architecturales, financières" pour aider au travail de reconstruction et de collecte de fonds. Les Bettencourt ont annoncé quant à eux deux dons de 100 millions d'euros, l'un via l'Oréal et l'autre via leur fondation. A la troisième place, la famille d'industriels Pinault, qui possède le groupe Kering, a annoncé débloquer 100 millions d'euros via sa société d'investissement Artemis » rapporte l’Agence France presse (AFP).

JCDecaux a annoncé 20 millions d’euros tout en promettant que ses emplacements publicitaires permettront de donner une « visibilité nationale et internationale » aux demandes de soutien financier. La holding familiale Bouygues va donner 10 millions d’euros, somme également promise par le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière. Ce dernier ajoutant qu’il débloquait cette somme pour restaurer la flèche de la cathédrale qui est tombée pendant l’incendie.

Total (100 millions), BNP Paribas (20 millions), BPCE (10 millions), la Société Générale (10 millions) et le Crédit Agricole (5 millions) se sont également engagés. « L'assureur Axa France a suivi le mouvement de générosité lancé ces dernières heures, en "mobilisant dès maintenant une enveloppe de 10 millions d'euros" en signe de "solidarité". Le groupe souhaite par ailleurs travailler "en faveur d'une meilleure prévention et gestion des risques". Axa France est l'assureur de deux des entreprises présentes sur le chantier de Notre-Dame au moment de l'incendie » ajoute l’AFP. Tandis que la FDJ a promis qu’une part de son loto spéciale de Pâques serait allouée à Notre-Dame.

S’il n’est pas possible de citer toutes les entreprises qui ont annoncé leur soutien financier, d’autres ont fait d’aides en nature. « Groupama a annoncé offrir 1.300 chênes qu'il prélèvera dans ses forêts normandes, "pour respecter le travail des Compagnons de l'époque", pour la "reconstruction de la charpente" de la cathédrale. Saint-Gobain mettra "à disposition son expertise en matière de rénovation et de matériaux, notamment en matière de restauration de vitraux" dont certains ont explosé. La compagnie Air France assurera "le transport gratuit de tous les acteurs officiels qui participeront à la reconstruction". Et mettra en place un système de collecte auprès de ses clients » lit-on plus loin.

Lire en intégralité la dépêche de l’Agence France presse publiée par Yahoo Actualités





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter