RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
18/12/2017

Noël écolo, des alternatives au papier cadeau




L’utilisation massive et le gaspillage tout aussi important des papiers cadeaux Noel pose des questions écologiques. Quelles sont les alternatives plus responsables et plus écologiques ?


ILD
ILD
Il suffit de regarder dans les locaux à poubelles du lendemain de Noel pour s’en convaincre. Le gaspillage de papiers cadeaux est énorme pour cette fête. Et même si beaucoup font le choix du tri, il y a encore beaucoup de pertes. Pour autant le plaisir d’offrir et de faire la surprise est tellement important pour beaucoup qu’il serait illusoire de militer pour un Noël sans paquet cadeau. Alors quelles alternatives pour garder le plaisir sans gaspiller ? « Premier réflexe pour ceux qui reçoivent des présents : déballer proprement les paquets, conserver les feuilles bien à plat, afin d’en réutiliser les parties non froissées pour le prochain cadeau. Et bien sûr jeter à la poubelle de recyclage le reste. Les « Pères Noël » penseront, eux, à privilégier du papier certifié PEFC (issu de forêts gérées durablement) ou recyclé, et bien sûr recyclable, en évitant métallisés ou pailletés » commence un article du quotidien La Croix qui répond en partie à la question.

« Avec un peu d’imagination, il est même possible de ne plus acheter de rouleaux neufs, en réemployant du papier journal, des fins de rouleaux de papier peint, d’anciennes cartes routières, sans oublier les feuilles doublées de papier de soie gardées des bouquets de fleuristes. Certains utilisent des dépliants culturels ou publicitaires, à cibler en fonction des goûts de la personne… » continue le journal.

Il est certain que dans un foyer on jette de toute façon du papier tout au long de l’année. Alors peut être qu’avec un tout petit peu d’organisation on peut limiter le gaspillage en mettant de côté ce que l’on veut jeter pour s’en servir comme emballage. « Il existe d’ailleurs une technique en tissu noué, issue de la tradition japonaise : le furoshiki. C’est l’occasion de concevoir l’emballage comme un cadeau, en utilisant de jolis torchons, mouchoirs, ou foulards. Des pochettes en tissu procèdent de la même démarche » suggère le quotidien.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale