RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
05/09/2018

Nike : cocktail explosif de business et d’engagement politique




Nike a décidé d’utiliser le visage d’un jouer de football américain comme icone pour les 30 ans de son « Just doo it ». Un choix controversé alors que ce sportif avait fait polémique en posant un genou à terre pendant l’hymne américain pour protester contre les violences policières et le racisme.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Nike ou l’art d’avoir l’air subversif. Tout en étant un géant mondial du sport, équipementier et sponsor des plus grands clubs ou sportifs, la marque à la virgule cultive son image anticonformiste. Dans cette optique, rien de mieux que l’engagement politique pour avoir l’air insolent à peu de frais.
 
La marque a ainsi annoncé que Coolin Kaepernick serait l’ambassadeur de la marque pour une campagne qui célèbre les trente ans du « Just do it ». Inconnu du grand public en France, ce joueur de football américain a beaucoup fait parler de lui aux Etats-Unis. Lors d’un hymne national américain, il avait posé un genou à terre pour protester contre le racisme et les violences policières. Une démarche qui avait déclenché des oppositions très virulentes. Résultat, « Certains fans brûlent leurs baskets et l’action a baissé de 3 %, mardi, mais en pariant sur la jeunesse et l’activisme, Nike a soigneusement calculé son coup. Et a trouvé une jolie formule : « Croyez en quelque chose. Même si vous devez tout sacrifier », qui trône déjà sur une pancarte géante à San Francisco », résume 20 Minutes .
 
Et si une majorité d’américains se sont déclarés contre l’initiative du sportif, Nike vise beaucoup plus les jeunes et les milieux anticonformistes. De ce point de vue, l’appel au boycott de certains et les images de chaussures Nike brulées par des caricatures de « Red necks » américains ne font que renforcer l’image de la marque. « Seul l’avenir dira si le pari de Nike s’avère payant. Mais la campagne a déjà généré l’équivalent de 43 millions de dollars de pub gratuite, selon l’estimation d’Apex Marketing Group, avec 75 % de buzz positif ou neutre. Elle a bien été aidée par le soutien de nombreuses stars du sport américain comme Serena Williams et LeBron James. De quoi booster les futures ventes de baskets » conclue judicieusement 20 Minutes.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale