RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
15/12/2017

Nicolas Hulot accélère le développement de l'énergie solaire et de l'autoconsommation




"Le potentiel de développement de l'énergie solaire est extraordinaire en France, je voudrais que nous changions d'échelle dans ce domaine", a déclaré Nicolas Hulot peu après l'annonce de la préparation d'un plan en 2018 pour accélérer le développement des énergies renouvelables. Nicolas Hulot augmente de 1 GW par an le volume des appels d'offres solaires.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Plusieurs appels d'offres ont été lancés fin 2016 afin de favoriser le développement d'installations solaires au sol comme sur bâtiments. Ces appels d'offres pluriannuels portent sur des volumes de 1,45 GW par an sur une durée de 3 ans. Depuis leur lancement, ces appels d'offres ont d'ores et déjà permis l'attribution de 1 GW de projets solaires au sol et de 300 MW d'installations sur bâtiment.
Afin d'accélérer le développement du photovoltaïque et de permettre l'atteinte des objectifs ambitieux de la programmation pluriannuelle de l'énergie pour cette filière, Nicolas Hulot porte le volume des appels d'offres solaires à 2,45 GW par an.
L'augmentation des volumes prendra effet progressivement, dès les prochaines périodes des appels d'offres, qui auront lieu en mars pour les installations sur bâtiment et en juin pour les centrales au sol. Le développement de l'énergie solaire s'est accompagné d'une baisse substantielle du niveau de soutien de l'Etat : il était en moyenne de 63,9 euros/MWh lors de la dernière phase, en baisse de 9 % par rapport au précédent appel d'offre, 4 mois plus tôt. Pour les plus gros projets au sol, le prix tombe même à 54 euros/MWh.
En concertation avec les acteurs de la filière solaire, de nouvelles dispositions ont également été mises en place afin de réduire les délais de réalisation des installations et d'augmenter les taux de réalisation des projets lauréats des appels d'offres. Ces dispositions s'accompagnent de nouvelles modalités concernant l'investissement et le financement participatif, afin de renforcer l'ancrage territorial des projets.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche