RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
26/10/2018

Moins de 10% des entreprises font du mécénat




Le baromètre Admical indique que seulement 9% des entreprises font du mécénat. Une faible proportion qui s’explique notamment par le fait que ce sont surtout les grandes entreprises qui s’engagent dans ce sens.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Il y a de plus en plus d’entreprises qui font du mécénat. Notons ce point positif avant de réaliser que la démarche reste encore très minoritaire. D’après le baromètre Admical, seulement 9% des entreprises ont engagé une démarche philanthrope. Révélé à l’occasion du Mécènes Forum, ce baromètre montre que le mécénat est loin d’être entré dans les habitudes. « Si les dons déclarés par 82 000 entreprises pour 2017 devraient atteindre 2 milliards d'euros, la dernière étude Admical-CSA montre que la moitié des mécènes ne déclarent pas leurs dons (donc ne défiscalisent pas) ou ne les déclarent que partiellement. C'est pourquoi l'Admical évalue plutôt le mécénat d'entreprise entre 3 et 3,6 milliards d'euros » racontent Les Echos .

Mais la grande différence se situe surtout selon les tailles des entreprises. « Les grandes entreprises restent les locomotives du secteur, pesant 57 % des dons déclarés et bénéficiant d'une déduction fiscale. Mais les TPE sont presque trois fois plus nombreuses en 2016 qu'en 2010 et les PME ont multiplié leurs dons par 2,6 sur cette même période » continue l’article. Du côté des motivations des entreprises, Les Echos précisent que « Le social représente 28 % des dépenses suivi par la culture (dont le patrimoine) qui passe de 15 % à 25 % entre 2015 et 2017 puis de l'éducation, en hausse aussi (de 14 % à 23 %). Plus loin derrière figurent la santé (11 % des dépenses), l'environnement (7 %), la solidarité internationale (4 %), le sport (2 %) et la recherche qui souffre d'une baisse importante pour tomber à 1 %. »

Malheureusement, le baromètre montre bien qu’il y a une méconnaissance de l’éventail des possibilités. En effet, 92% des mécènes mettent la main à la poche contre 20% de celui de compétences ou 39M en nature. Ce sont pourtant des soutiens qui peuvent se faire avec peu de moyens mais une meilleure organisation et de la bonne volonté.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche