RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
09/02/2018

Météo, 2018 déjà l’année de tous les records

Sébastien Arnaud



Dans un communiqué Météo France ne cache pas sa surprise en analysant les pourtant courtes statistiques pour l’année 2018. Tempêtes, bourrasques, températures élevées puis records de neige, le mois de janvier et le début de février ont été une période de tous les excès.


ILD
ILD
Drôle de 2018. C’est ainsi que l’on pourrait résumer le communiqué de Météo France du 7 février. L’institut qui surveille à la loupe les événements météos du pays montre qu’en quelques semaines, l’année a déjà battu des records dans tous les sens. Tempêtes, températures exceptionnellement douces puis neiges ont été au menu de ce début d’année. « Le mois de janvier a débuté avec le passage de deux tempêtes successives, Carmen le 1er et Eleanor du 2 au 4. Puis, de forts coups de vent ont concerné les régions méditerranéennes notamment les 17 et 21 janvier. Au passage de la tempête Fionn le 17 janvier, les vents ont été extrêmement violents sur la Corse, avec jusqu'à 225 km/h au cap Corse (Haute-Corse), record absolu. La tempête David a concerné l'extrême nord de la France le 18 janvier. La tempête Eleanor, qui a touché 25 % du territoire, se classe au 19e rang des tempêtes les plus sévères depuis 1980 » commence le communiqué.
 
Pour ce qui est des températures, elles « sont restées remarquablement élevées tout au long du mois sur l'ensemble du territoire. Elles ont été en moyenne supérieures aux normales de plus de 3 °C sur la quasi-totalité du pays, voire de 4 à 5 °C de l'Alsace et de la Lorraine au nord de Rhône-Alpes. Les gelées ont été très rares. Beaucoup de records de faible nombre de jours de gel ont été enregistrés avec généralement moins de 2 jours sur la moitié ouest du pays et moins de 5 jours sur l'Est. Le mercure n'est jamais descendu en dessous de 0 °C à Saintes (Charente-Maritime), Auxerre (Yonne), Poitiers (Vienne) ou Lons-le-Saunier (Jura). » C’est bien simple avec une moyenne pour le mois à 8,4°C, c’est le mois de janvier le plus chaud depuis 1900.
 
Enfin, côté précipitations, « Les cumuls mensuels ont atteint des valeurs comparables aux records de janvier 1988. Les régions Alsace, Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, Limousin et Rhône-Alpes n'ont jamais connu un mois de janvier aussi arrosé sur la période 1959-2018. Des records ont été enregistrés avec 2 fois et demie à 3 fois et demie la normale avec 103,9 mm au Puy-en-Velay (43), 104,7 mm à Strasbourg (Bas-Rhin), 269,2 mm à Saulieu (Côte-d'Or), 297,9 mm à Pontarlier (Doubs), 305 mm à Marcillac (Corrèze) et 357 mm à Bourg-Saint-Maurice (Savoie). » Des excès qui sont couronnées par un mois de février qui commence sur les chapeaux de roues avec des épisodes de neige et de verglas qui ont handicapé toute l’ile de France et les transports ferroviaire de toute la moitié Nord du pays.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche