RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
13/02/2019

Les trottinettes électriques n’ont pas terminé leur progression

Sébastien Arnaud



L’arrivée d’un acteur important dans le marché, montre que les trottinettes électriques en libre-service n’ont fait que commencer à envahir nos villes. Si les fournisseurs se multiplient, les villes doivent vite réagir pour encadrer une pratique de plus en plus anarchique.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Un grand retour à l’enfance semble advenir à nos villes. Toujours avec l’air le plus sérieux du monde, nous croisons chaque jour des dizaines d’adultes montés sur des trottinettes. Un phénomène qui ne fait que commence si l’on en croit un article de La Tribune. « Le marché de la trottinette électrique sans borne d'attache (free-floating) n'est donc pas encore saturé puisque voilà une nouvelle startup qui se jette dans la mêlée. Flash, qui vise la mise en service de plusieurs milliers d'engins -"mais pas trop" pour "ne pas déranger l'espace public"-, va commencer avec 500 engins, déployés à partir de ce week-end sur les trottoirs des Ve et VIe arrondissements. Puis à Lyon, et à terme, dans une trentaine d'autres villes de France. La startup européenne Flash a annoncé mardi le lancement d'un service de trottinettes électriques en libre-service à Paris, rejoignant la demi-douzaine d'entreprises proposant déjà ce type de service. »

Est-ce que ce sera une mode éphémère ou une nouvelle habitude qui va s’installer dans les prochaines années ? Ce qui est certain c’est que le marché qui balbutie va connaitre de sérieuses mutations. « Car Flash est loin d'être la seule à parier sur l'essor des trottinettes partagées sans bornes (en "free-floating") à Paris. La société américaine Lime a ouvert le bal en juin 2018, suivie de Bird, Bolt, ou encore Wind, soit une demi-douzaine d'entreprises qui proposent des services de trottinettes partagées dans la capitale. "Tout le monde ne pourra pas continuer à opérer très longtemps", estime Stéphane MacMillan qui mise sur l'extension de Flash dans "une trentaine de villes" françaises d'ici à la fin de l'année pour réussir. Le tout -il l'assure- dans une "démarche de compréhension" des municipalités » rapporte l’article de La Tribune.

Reste qu’avec les statistiques de blessés dans des accidents de trottinettes qui commencent à tomber (1500 aux Etats Unis depuis 2017), la question de la sécurité devient centrale. D’autant que la place de ces appareils sur le trottoir ou sur la route posent des problèmes et qu’il faudra trancher.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter