RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
09/04/2018

Les exigences éthiques de l’entreprise à l’ère du numérique




Les nouveaux défis du numérique et du digital sont nombreux pour les entreprises. Parmi ces derniers, ceux de l’éthique et de la gestion humaine des relations professionnelles sont primordiaux.


ILD
ILD
L’ère du numérique est-elle aussi celle de la déshumanisation ? La question se pose d’autant plus que l’intelligence artificielle semble dessiner une véritable révolution sociétale. Les applications, logiciels, les outils numériques et les robots sont partout, au risque de se mettre à penser que chaque problème a une solution digitale. Ce sont les questions que pose très justement un article publié par le journal Le Monde. « « Tel un pilote dans son cockpit, le dirigeant et ses équipes ont désormais une batterie d’outils numériques à portée de main pour tracer la route de l’entreprise et rester sur la bonne voie. Mais manœuvrent-ils mieux ainsi ? Les produits et services qu’ils mettent sur le marché sont-ils alors mieux conçus, plus adaptés aux désirs de leurs clients, mais aussi, plus globalement, à la société ? Chaque jour apporte son lot d’histoires aussi fascinantes qu’effrayantes. L’une des dernières en date étant celle de la voiture autonome Tesla percutant une glissière de sécurité en béton, causant la mort de son conducteur » commence l’article réalisé dans le cadre d’un partenariat avec le think tank culture numérique.
 
« Certes. Comme toute technologie, les applications numériques sont capables du pire comme du meilleur. La conférence « Pour que numérique rime avec humanisme en entreprise, les conditions du succès »,organisée le 10 avril à l’auditorium du Monde, à Paris, par le think-tank Culture numérique, en partenariat avec Le Monde, a pour objectif de poser les conditions pour que, en entreprise, le meilleur l’emporte. Sur le plan humain, social, sociétal et environnemental. Et pour que l’entreprise se comporte de façon responsable dans son propre intérêt » lit-on en effet plus loin.
 
Le sujet mérite en effet qu’on s’y penche plus en profondeur. L’entreprise doit cherche ses intérêts, mais elle doit aussi intégrer que ses intérêts dépendent de l’état de la société. Le développement économique ne doit pas s’opérer avec sa propre logique. L’ère du numérique, peut au contraire de la déshumanisation permettre aux entreprises de mettre en place une mode de fonctionnement et de travail qui soit plus adaptée aux attentes des collaborateurs. Créée en somme, pour citer le titre de l’article du « Monde » « une entreprise digitale et humaine ».
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche