RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
16/07/2018

Les dangers des produits « sans gluten »




Une enquête de 60 millions de consommateurs alerte sur les dangers des aliments sans gluten. Plus caloriques et moins riches en protéines, les produits sans gluten ne sont pas aussi vertueux que ce que l’on peut penser. De quoi questionner cet effet de mode alimentaire.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Il y a seulement une personne sur cent qui est réellement et médicalement intolérant au gluten. Il suffit de regarder autour de nous et dans les gondoles des magasins pour réaliser que le phénomène dépasse largement cette proportion. C’est une mode alimentaire qui a gagné du terrain ces dernières années, au point de devenir un levier stratégique et commercial pour les acteurs de la grande distribution. Les produits marqués par la mention « sans gluten » ou « gluten free » pullulent et font les choux gras des marques.

Une étude de 60 Millions de consommateurs a jugé bon de se pencher sur ces produits pour les analyser et les évaluer. Un travail utile alors que la mode prend une telle ampleur que les marques de maquillage ou de nourriture pour animaux commencent à s’y mettre.

« Pourtant, malgré des prix exorbitants (souvent le double du même produit sans gluten), les "sans" utilisent "des compositions faibles en protéines et en fibres, mais riches en sucre et en sel... et en additifs, utilisées pour rehausser le goût". Car pour combler l’absence de gluten, les industriels ont tendance à ajouter ces nombreux additifs (épaississants, émulsifiants...), ce qui rend les aliments beaucoup plus caloriques. Ainsi, la composition des produits sans gluten leur confère généralement un index et une charge glycémique très (trop) élevés » rapporte Pourquoi Docteur . Le site médical publie les grandes lignes de ce travail de l’association.

Une diététicienne explique ainsi que ces produits se digèrent plus vite et donnent faim. Ils font aussi grossir quand certains additifs, consommé avec excès, peuvent même donner d’importants maux de ventre. « En outre, les produits sans gluten ont tendance à induire des carences en protéines, alerte le magazine, s’appuyant notamment sur une étude espagnole de 2017 selon laquelle le pain sans gluten contenait en moyenne deux fois plus de matières grasses que le pain conventionnel alors qu’il apportait trois fois moins de protéines », continue Pourquoi Docteur.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale