RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
24/07/2018

Leclerc se lance dans la distribution d’électricité certifiée renouvelable

Sébastien Arnaud



Le groupe de distribution annonce qu’il va se lancer dans la fourniture d’électricité verte aux particuliers dès le mois prochain. Avec un objectif de 10% des parts de marché d’ici sept ans, Leclerc va proposer des certificats d’origine visant à assurer que l’énergie achetée a été produite par des moyens renouvelables.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Un acteur de plus dans un secteur surchargé. Leclerc s’ajoute à la longue liste des fournisseurs d’électricité en France amis compte bien peser. La décision s’inscrit dans sa stratégie de montée en puissance dans le domaine de l’énergie avec les stations-service, la vente de gaz et les recharges pour véhicules électriques. Avec un lancement prévu pour le 27 août prochain, Leclerc compte bien utiliser son assise dans la distribution pour s’imposer comme un acteur incontournable.

« Pour atteindre son objectif, le groupement entend, comme il le fait déjà dans le secteur alimentaire, réduire « les coûts d'approvisionnement et de commercialisation », précise son président Michel-Édouard Leclerc. Comme à son habitude, le fils du fondateur du mouvement Leclerc voit grand : « Nous visons 3 millions de clients d'ici à 2025, soit 10 % du marché » des 32,4 millions de clients électriques » rapporte Le Figaro .
 
D’un point de vue marketing, Leclerc mise beaucoup sur l’origine renouvelable de l’énergie qui va être proposée. « Afin de proposer de l'électricité verte, la coopérative compte acheter des certificats d'électricité « Garantie d'origine » certifiant que chaque kilowattheure (KWh) d'électricité acheté a été produit à partir d'une source d'énergie renouvelable (hydraulique, éolien et solaire). En phase de test auprès de 1500 salariés du groupe, cette nouvelle offre proposera des tarifs « garantis un an ». Elle pourra être souscrite en ligne et gratuitement comme chez les 27 fournisseurs référencés » explique le quotidien.
 
Du côté commercial, le groupe de grande distribution promet des prix très compétitifs et des réductions avec des bons d’achat pour les 14,2 millions de personnes qui ont souscrit à une carte de fidélité de leurs magasins. Un argument de choix qui crédibilise l’objectif fixé à 3 millions de clients. Si le développement suit le schéma prévu, 200 emplois doivent être crées en France d’ici 2025.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche