RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
24/11/2016

Le problème ​Hanouna ou l’irresponsabilité chronique de la chaîne C8




Le CSA vient de décider une mise en garde et une mise en demeure à l’encontre de l’éditeur de la chaine C8 pour des séquences des émissions de Cyril Hanouna. Une décision qui vient confirmer une réprobation générale contre les émissions du présentateur dont l’irresponsabilité devient problématique alors que son public est majoritairement composé d’adolescents et de jeunes adultes.


DR Compte Twitter Cyril Hanouna
DR Compte Twitter Cyril Hanouna
Ce n’est pas parce que ce n’est pas interdit qu’il ne faut pas s’abstenir de le faire. C’est ainsi que l’on pourrait grossièrement définir la responsabilité des entreprises, des personnalités ou des individus. Si les questions de responsabilité sociale concernent surtout les entreprises et les institutions, il semble aussi utile de s’interroger sur la responsabilité des leaders d’opinions et des personnalités populaires.

Dans le domaine, Cyril Hanouna est un cas d’école. Ses émissions sont un succès d’audience indéniable avec un contenu proche du néant. Si le divertissement répond évidement à ses propres règles, amener la cour de récréation à l’antenne pose un certain nombre de problèmes quand certaines pratiques humoristiques sont humiliantes voire banalisent des comportements inacceptables. C’est du moins l’avis du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA)  qui a sanctionné l’émission Touche pas à mon poste en décidant mercredi 23 novembre «de prononcer une mise en garde et une mise en demeure à l’encontre de l’éditeur de la chaîne C8 relatives à deux séquences de l’émission Touche pas à mon poste. »

Mettant sur le compte de l’humour et affirmant que les victimes sont toujours consentantes, Cyril Hanouna fait preuve d’irresponsabilité en banalisant ce qu’il y a de pire dans l’adolescence : brimade, vulgarité, incapacité à prendre au sérieux ce qui l’est. En répondant systématiquement aux critiques qu’il s’agit de blagues pas comprises par les jaloux, le présentateur ne semble pas réaliser la force de séquences télévisuelles sur les esprits.

Ce spectacle pitoyable de quarantenaires qui agissent et s’expriment comme des collégiens doit en tout cas faire réfléchir sur l’urgence d’adapter aux chaines de télévision, aux entreprises de productions et sociétés de création de contenus les questions et enjeux de la RSE.
 
 






1.Posté par Gisèle Franck le 26/11/2016 08:08
Cet homme est une synthèse de l'imbécile et de l'égocentrisme.

2.Posté par Gisèle Franck le 26/11/2016 08:11
Cet homme est une synthèse de là bêtise humaine et de l'imbecilite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche