RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
15/12/2017

Le Rwanda se lance dans le recyclage de déchets électroniques




Le gouvernement rwandais vient de dévoiler le lancement d'un centre de recyclage de plusieurs millions de tonnes déchets électroniques dans le district de Bugesera, dans la province de l'Est. Avec cette installation, les Rwandais disposeront d'un nouveau dispositif de collecte sélective qui est en phase avec l'augmentation de l'équipement des foyers, laquelle accompagne elle-même l'extension de la couverture haut débit du pays.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Les autorités entendent anticiper également les risques environnementaux liés à la multiplication de ces nouveaux usages et promouvoir la création d'emplois « verts ».

En 2014, le gouvernement Rwandais a investi 1,1 milliard de RWF (environ 1,3 million dollars) pour mettre en place des mesures dans le cadre de sa «Stratégie nationale de Gestion des Déchets Électroniques» qui vise à établir entre autre des industries de recyclage durables.

Le projet est mené par le Ministère du commerce et de l'industrie (MINICOM) et le Fonds National pour l'Environnement et le Changement Climatique (FONERWA) avec l'appui d'autres institutions.

Selon les responsables du ministère, l'objectif global du projet est d'offrir une solution de «fin de vie» pour les déchets électroniques et électriques, permettre une utilisation durable des technologies de l'information et de la communication (TIC), en prévenant un impact négatif des déchets électroniques sur la santé ou l'environnement après que l'équipement a atteint sa fin de vie.

Innocent Karangwa, en charge de la communication au ministère, a déclaré que l'installation est déjà opérationnelle. « Il est possible de lancer officiellement l'installation et de célébrer le succès de cet investissement transformationnel », a-t-il déclaré.
A cette occasion, le ministère remettra également des ordinateurs remis à neuf au « Rwanda Education Board » pour être distribués aux écoles primaires de la région.

Lundi dernier, le Rwanda a lancé une semaine de « croissance verte» au cours de laquelle une série d'événements rassembleront des décideurs et des praticiens de tout le pays et du continent pour partager leurs expériences sur la croissance verte et le développement résilient au changement climatique.Mais le gouvernement cherche toujours une implication plus importante du secteur privé dans la promotion de la stratégie de croissance verte.
Coleta Ruhamya, directrice générale de l'Agence pour la Gestion de l'Environnement au Rwanda (REMA), a déclaré lundi que le secteur privé a aidé dans le processus, mais à un rythme trop lent. « Nous devons aller plus vite pour atteindre nos objectifs », a déclaré Coleta Ruhamya.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale