RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
22/03/2019

Le Parlement européen se penche sur la propreté des océans




Mardi 19 mars, le Parlement et la Commission européenne ont organisé une conférence sur la gouvernance des océans, l'économie bleue durable et des mers et océans propres et sains.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, et le commissaire en charge de l'environnement et de la pêche, Karmenu Vella, ont ouvert cette conférence de haut niveau.

Lors d’une conférence sur la gouvernance des océans et l’économie bleue durable, le Président du Parlement européen a déclaré: ''Le Parlement européen veut apporter une réponse immédiate aux millions de jeunes qui ont manifesté dans les rues pour attirer l'attention sur la protection de l'environnement. Nous sommes avec vous. Le Parlement est à l'avant-garde de la lutte pour notre planète. Nous faisons face à une crise avec des conséquences sociales, économiques, politiques et environnementales historiques. »

Antonio Tajani a ajouté : « Notre institution pense que la prospérité économique, la compétitivité industrielle mondiale et la politique environnementale sont complémentaires. Nous ne pouvons pas continuer à exploiter et à polluer nos océans et nous nous sommes battus pour inclure leur conservation et leur utilisation raisonnée dans les objectifs du Millénaire pour le développement. »

 

Déchets plastique et pêche illégale

Autre sujet abordé, le lourd poids des déchets plastiques, ainsi que l’urgence à trouver des alternatives à ce matériau fort polluant: ''D'ici 2050, les déchets plastiques pourraient peser plus lourd que les poissons de nos océans. Une politique de tolérance zéro contre la pollution plastique marine est essentielle et c'est pourquoi le Parlement européen a voté pour l'interdiction des plastiques à usage unique. L'utilisation d'alternatives au plastique permettra d'avoir des océans plus propres et d'économiser des milliards d'euros'', a-t-il expliqué.

De son côté, le commissaire en charge de l’environnement, Karmenu Vella a déclaré: ''L'état de nos océans appelle à une action déterminée, aux niveaux local, régional et mondial. Ces dernières années, l'UE a développé des politiques ambitieuses, allant de l'interdiction des plastiques à usage unique à la lutte contre la pêche illégale. Nous sommes tombés d'accord sur 50 actions visant à créer une gouvernance des océans et qui sont déjà sur la bonne voie. Ces actions nous aideront à réduire les pressions environnementales, mais également à développer l'économie bleue et à créer de la croissance durable. Il reste encore beaucoup à faire, et l'UE continuera à faire preuve de leadership en la matière.''

Reste à chacun d’agir en faveur d’un océan propre et sain…





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter