RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
08/07/2019

La ville de Lyon lance un plan de recyclage des mégots




La mairie de Lyon lance un plan de collecte et de recyclage des mégots de cigarettes. D’abord sous forme d’expérimentation de deux ans, trois sites seront équipés de cendriers permanents gérés par une structure chargée du recyclage.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Lyon a décidé de prendre à bras le corps la question des mégots. Alors que chaque année en France, 40 milliards de mégots de cigarettes sont jetés par terre, ces déchets posent des problèmes particuliers de pollution. Ils sont d’ailleurs le quatrième déchet le plus présent dans les Océans. Une situation qu’associations et collectivités dénoncent de plus en plus en appelant les fumeurs à plus de vigilance. Pour faire face à ce problème, la ville de Lyon lance une expérimentation de deux ans pour favoriser le recyclage. « Si aujourd’hui une collectivité ne peut juridiquement imposer l’interdiction de fumer dans un lieu public, la ville de Lyon a décidé d’instaurer des zones « Zéro mégot » en lançant une expérimentation de deux ans sur trois de ses sites : le parc de Gerland, le parc des Berges et le port Edouard Herriot » nous apprend 20 Minutes .
 
Une quinzaine de cendriers permanents ont été installés dans ces trois zones et seront gérés par EcoMégot, une structure spécialisée qui va s’occuper du recyclage. L’idée est de recolleter 300 000 mégots qui ne pollueront pas les sols et l’eau. L’enjeu du recyclage est particulièrement important pour ces déchets qui sont constitués de plastique et mettent plus de dix ans à se dégrader dans la nature. Composés de produits chimiques et polluants, ils polluent jusqu’à un demi mètre cube d’eau. « Aujourd’hui, la plupart des gens les jettent par terre en pensant qu’ils seront ramassés par les services de propreté. Mais pas forcément. Les balayeuses des engins les envoient dans les caniveaux et donc dans les cours d’eau. Quand on se débarrasse d’un mégot en le mettant dans une grille d’égout, c’est pareil » commente la responsable lyonnaise d’EcoMegot. Parmi les utilisations possibles des mégots recyclés, 20 Minutes explique qu’ils peuvent être transformés en briques d’alimentation pour les fours de cimenteries.  A Lyon, si l’expérience est concluante, elle sera élargie à d’autres sites proches des eaux ou de la nature.






1.Posté par Frioux le 08/07/2019 13:32
Merci pour cet article.
Incinérer n'est pas recycler. Prudence sur l'utilisation ici du terme car cela met en porte à faux la différence entre le Recyclage et l'incinération.
ici des briques pour cimentier = Incinération

2.Posté par Joseph Martin le 08/07/2019 16:48
Merci pour votre commentaire et votre intérêt pour notre travail. Oui effectivement, l'incinération n'est pas recyclage. Mais en l'occurence la Ville de Lyon assure que les mégots seront recyclés en briques qui ensuite seront incinérées. Nous avons bien précisé l'utilisation finale justement pour cette raison (qui interroge légitimement). Bien a vous,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter