RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
28/01/2019

La région Grand Est lance son plan transition énergétique




La Région Grand Est qui englobe l’Alsace Champagne-Ardenne et Lorraine vient d’annoncer un vaste plan de transition énergétique. En misant notamment sur l’hydrogène et la méthanisation, la région montre que les collectivités ont un rôle à jouer en la matière.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les collectivités locales aussi doivent prendre à bras le corps la transition énergétique. Par les missions sont les leurs, elles peuvent favoriser des projets qui vont dans le bon sens. A ce titre, les régions en particulier peuvent beaucoup dans leur gestion des infrastructures. Dans un communiqué dédié à ce sujet, la région Grand Est montre l’exemple avec des projets de transition. La collectivité qui inclue Alsace Lorraine et Champagne-Ardenne lance ainsi un projet appelé Dinamhyse. « A travers ces démarches, je souhaite avant tout produire de la valeur dans nos territoires. Innovations, création et développement d'entreprises et d'emplois, ces technologies représentent un potentiel important de développement et proposent à nos concitoyens, des solutions dans leur vie quotidienne au plus près de leurs besoins » affirme le président du Conseil régional, Jean Rottner.
 
 
Initié le 18 janvier, ce projet mise sur l’hydrogène et la méthanisation pour son territoire. « Au coeur de la transition énergétique, l'hydrogène donne de nouvelles opportunités en matière de mobilité (diversification de l'offre en complément des véhicules électriques notamment), de stockage d'énergies renouvelables, dans l'industrie (réduction des impacts liés à l'emploi actuel d'hydrogène d'origine fossile), ou encore pour l'autoconsommation d'énergies locales, à l'échelle d'un bâtiment, d'un îlot ou d'un village. Ce projet est mené en collaboration avec les acteurs du territoire déjà engagés autour de ces nouvelles technologies. Il est coordonné par le Pôle Véhicule du Futur et s'inscrit dans le cadre du Programme d'Investissement d'Avenir 3 (PIA3) doté à parité Etat/Région de 40 millions d'euros de soutiens » assure le communiqué de la région.
 
Pour ce qui est de la méthanisation, le Grand Est veut porter cette filière en identifiant des projets d’avenir. « Au niveau régional, la méthanisation est une filière dynamique, notamment pour le gaz injecté au réseau avec 8 sites de production en activité et 67 projets identifiés. Les échanges ont ainsi permis de conforter la mobilisation de tous les acteurs institutionnels autour du développement de cette filière dans le Grand Est » argumente le texte.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter