RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/06/2019

La biodiversité bientôt à l'honneur avec un congrès mondial




A l'image du réchauffement climatique, la biodiversité est maintenant à l'agenda international. Il semble en effet indispensable de créer une dynamique internationale en faveur de la biodiversité, avec une prise de conscience et une mobilisation citoyenne générale.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
À partir du 11 Juin 2020 à Marseille, aura lieu l'ouverture du Congrès mondial de la nature 2020, l'événement mondial le plus grand et le plus inclusif consacré à la biodiversité. Cet événement sera largement ouvert au public. Il a pour principal objectif la mobilisation de tous les acteurs concernés par ce sujet à quelques mois de la COP 15 biodiversité qui aura lieu en Chine et qui devrait adopter un nouveau cadre international pour la prochaine décennie.

Dans un communiqué, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) rappelle que ce congrès se tiendra jusqu'au 19 juin à Marseille, sous le thème « La Nature, notre avenir». L'UICN souligne "l'importance d'un monde naturel en bonne santé comme condition préalable pour atteindre la vision d'une planète juste et durable."

Les résultats du Congrès mondial de la nature de l'UICN contribueront à l'adoption de nouveaux objectifs mondiaux afin d'inverser la crise croissante de la biodiversité dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, qui aura lieu en octobre 2020 à Kunming en Chine. 

«En accueillant et en co-organisant ce Congrès mondial de la nature, la France est fière de jouer pleinement son rôle moteur aux côtés de l'UICN pour la protection et la mise en valeur de la biodiversité », a déclaré Emmanuelle Wargon, Secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire.

Organisé tous les quatre ans, le Congrès mondial de la nature de l'UICN réunit des leaders mondiaux et des représentants de gouvernements, du monde scientifique et universitaire, de groupes de populations autochtones, d'organisations non-gouvernementales et d'entreprises, afin de contribuer à faire face aux défis pressants de l'environnement et du développement durable.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter