RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
06/04/2018

La Banque postale promet 100% d’investissement socialement responsable d’ici deux ans

Sébastien Arnaud



Lors des Assises de la banque citoyenne, le président du directoire de La Banque Postale a annoncé que d’ici 2020, 100% des actifs seront en conformité avec les principes de l’investissement socialement responsable (ISR). Un bond en avant précieux pour l’établissement qui avait pris du retard dans ce domaine.


ILD
ILD
La Banque Postale mise à fond sur l’ISR. Les banques ont bien compris qu’elles devaient elles aussi suivre le mouvement de la RSE. Dans le domaine des placements notamment, l’exigence est l’occasion de faire de grandes annonces. Une donnée que la filière bancaire de La Poste semble avoir bien assimilée. A l’occasion des Assises de la banque citoyenne organisée par La Banque Postale, le président du directoire, Rémy Weber, a promis que l’investissement socialement responsable (ISR) serait la nouvelle norme. « À La Banque Postale, nous pensons que nous avons une exigence d'exemplarité. L'épargne a besoin de sens. Le moment est venu d'oser : notre gestion d'actifs sera intégralement ISR d'ici à 2020. C'est une grande première. (…) Nous parlons de 220 milliards d'euros d'actifs : c'est extrêmement difficile, cela fait bouger pas mal de lignes dans les fonds. C'est très exigeant. Nous allons participer à la démocratisation des produits d'épargne verts et solidaires » a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par La Tribune.fr.
 
L’objectif est d’autant plus impressionnant que l’établissement bancaire est en retard dans ce domaine par rapport à la concurrence. Aujourd’hui, l’ISR représente environ la moitié de ce que la banque gère. Devançant ceux qui critiqueront l’effet d’annonce, un communiqué affirme qu’il ne s’agit pas d’une mode mais d’un repositionnement complet de la politique interne « pour la Banque Postale Asset Management, l'Investissement socialement responsable (ISR) n'est pas une mode mais LE mode de gestion pertinent pour les années à venir. Nous sommes convaincus que la finance durable permet aux marchés financiers d'avoir un rôle vertueux dans l'économie et notre appartenance au groupe La Banque Postale fait de nous les dépositaires d'une responsabilité citoyenne qui nous engage », explique dans un communiqué Daniel Roy, président de La Banque Postale Assets Management (LBPAM), détenue à 70% par La Banque Postale.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale