RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/10/2018

L’inventeur du web lance un projet de protection des données des internautes

Sébastien Arnaud



Tim Berners, l’homme qui a inventé le World Wide Web, vient d’annoncer qu’il lançait un projet de protection des données des personnes. Il veut aider les internautes à protéger leurs informations professionnelles des entreprises qui s’en servent comme fonds de commerce.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Tout un symbole de voir l’inventeur du web créer un outil pour se protéger. « Il y a quelques jours, Tim Berners-Lee partageait un post Medium dans lequel il dévoilait Solid, son nouveau projet qui s’apparente à un coffre-fort chargé de stocker les données personnelles des utilisateurs. Considérant que le web ne prend pas le chemin qu’il a souhaité lorsqu’il l’a fondé il y a une trentaine d’années, il se tourne désormais vers un « projet open source visant à restaurer le pouvoir et l’influence des individus sur le Web ». Depuis plusieurs années, l’inventeur du web et du langage HTML travaille aux côtés de plusieurs équipes afin de mettre l’initiative en application » rapporte Presse Citron .
 
L’opération s’annonce périlleuse tant les internautes sont dépendants des réseaux sociaux et habitués aux services gratuits. Associations de défense des consommateurs ou des libertés individuelles ont beau répéter que lorsque c’est gratuit c’est que nous sommes la marchandise, les mentalités évoluent tout doucement et l’ère du payant ne fait que se dessiner. D’autant que face aux géants du web le rapport de force ne s’annonce pas favorable. Bravache, Tim Berners, montre qu’il sait que son initiative va déplaire :  « Nous ne discutons pas avec Facebook et Google pour savoir s’il faut ou non introduire un changement complet où tous leurs modèles d’affaires sont complètement bouleversés du jour au lendemain. Nous ne leur demandons pas la permission (…) Solid est la manière dont nous faisons évoluer le Web de façon à restaurer un équilibre – en donnant à chacun de nous le contrôle complet sur ses données, personnelles ou non, d’une manière révolutionnaire », cite le même site.
 
L’idée de concentrer les données personnelles dans un espace contrôlé est bonne, reste à savoir si ce mode de fonctionnement peut être compatible avec les services web qui vivent de l’exploitation des données.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche