RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
19/06/2018

L’île de La Réunion avance vers une Agence régionale de la biodiversité




Après une rencontre à Paris avec des responsables de l’Agence Française pour la Biodiversité, le président de la région de La Réunion a signé une déclaration d’intention pour la création d’une agence régionale pour la Biodiversité. Une initiative intéressante pour un territoire aux caractéristiques naturelles exceptionnelles.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Le patrimoine naturel de la France doit beaucoup aux départements d’Outre-mer. Ils enrichissent les caractéristiques françaises par des spécificités fortes par rapport à la France métropolitaine. Raison pour laquelle, le projet de création d’une agence régionale pour la région de La Réunion n’est pas anodin et mérite d’être souligné.
 
Après une réunion avec des responsables de l’Agence française pour la biodiversité, le président de la région Jean-Jacques Pourteau vient de signer une déclaration d’intention de partenariat pour la création d’une agence locale. Elle devrait voir le jour dès le début de l’année 2019. Cité par le communiqué de la région, Jean-Jacques Pourteau affirme que « l'échelon régional est le plus opportun pour dialoguer et avancer avec les États voisins de l'océan Indien sur les questions de la biodiversité. Il y a de toute évidence une cohérence d'échelle à construire à terme une ARB de l'Océan indien qui permettra la reconnaissance d'une façade maritime Sudouest Océan Indien, avec une politique commune et des outils adaptés aux problématiques de la préservation de la biodiversité et de la gestion des impacts liés au changement climatique, ces deux sujets étant intimement liés. »
 
« Pour rappel, la loi du 8 août 2016 prévoit pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, l'instauration de « l'Agence Française pour la Biodiversité (AFB) » avec la possibilité, dans son article 21, de créer conjointement avec les régions, des délégations territoriales sous la dénomination « Agences Régionales de la Biodiversité (ARB) » » précise le texte. Grâce à cette agence régionale, les autorités locales espèrent identifier les défis et spécificités du territoire pour agir plus efficacement. Parmi les objectifs cités, le communiqué met en avant le projet de « mener une concertation territoriale »,  « identifier les principaux enjeux et manques » ou encore « dresser un état des lieux des outils de conservation et de gestion du patrimoine naturel régional existants. »
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale