RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
01/02/2019

« L’économie verte progresse » affirme Pascal Canfin du WWF




Dans un article de présentation d’un rapport du WWF, le président de l’ONG en France Pascal Canfin salue la progression de l’économie verte. Une tendance que l’ancien ministre souligne en parallèle du Forum économique mondial de Davos.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les défis et enjeux environnementaux restent urgents mais certains points positifs méritent d’être soulignée. C’est ce que fait Pascal Canfin dans un article publié sur le réseau professionnel Linkedin Prenant prétexte du Forum Economique mondial de Davos, l’ancien ministre du développement sous François Hollande remarque que l’économe verte progresse.

« Par nécessité d'abord, car la question du risque pour l'économie que représente la dégradation de la planète est de plus en plus concrètement perçu. Dans la foulée du Global Risk Report publié par le WEF où les risques environnementaux trustent le haut du classement, cette préoccupation est également partagée les plus hautes autorités financières qui s'en font à présent l'écho. François Villeroy de Galhau - gouverneur de la Banque de France qui accueille le Network for Greening the Financial System (NGFS) - rappelle dans la postface du rapport publié par le WWF que les risques liés au climat sont sources de risques financiers capables de déstabiliser l'économie mondiale » écrit le président du WWF France, accompagnant ainsi un rapport que son ONG publie à ce sujet.

Pascal Canfin veut voir dans cette progression de l’économie verte le signe d’une prise de conscience du potentiel de ce secteur. Il rappelle ainsi qu’entre 2000 et 2015 le taux de croissance de l’économie verte a été sept fois supérieur au reste de l’économie. « Aligner son modèle économique avec l'accord de Paris devient la norme pour un nombre grandissant d'entreprise, tandis que toujours plus d'investisseurs font de la prise en compte des risques climatiques un critère de placement. A peine 18 mois après la publication de son rapport, la Task force on Climate Financial Disclosure (TCFD) a réuni autour de ses recommandations des soutiens gérant 100 000 milliards de dollars d'actifs. Ces progressions sont d'autant plus marquantes qu'elles ne sont pas toujours anticipées, à l'image de l'Agence Internationale de l'Energie dont les prévisions sous-estiment chaque année la croissance de sources d'énergies propre comme celle d'origine photovoltaïque » continue-t-il.






1.Posté par Davancens Michel le 08/02/2019 21:15
L'économie verte c'est l'art de gagner beaucoup d'argent en exploitant la crédulité et la naïveté de certains écologistes et de beaucoup de citoyens victimes du matraquage d'ONG comme le WWF. On lira avec intérêt à ce sujet "Qui a tué l'écologie" de Fabrice Nicolino (éditeur LES LIENS QUI LIBERENT EDITIONS - 2011)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter